Frappes aériennes syriennes contre Palmyre et les environs

le , mis à jour à 09:55
0

(Actualisé avec précisions sur les frappes aériennes) BEYROUTH, 25 mai (Reuters) - L'armée de l'air syrienne a effectué 15 frappes aériennes aux premières heures de lundi contre Palmyre et ses environs, aux mains des djihadistes du groupe Etat islamique (EI), a rapporté l'Observatoire syrien des droits de l'homme (OSDH). Les combattants de l'EI se sont emparés mercredi dernier de cette ville de 50.000 habitants, qui compte un des sites archéologiques antiques les mieux préservés, et ils ont exécuté au moins 217 personnes dans le secteur depuis le 16 mai, parmi lesquelles des mineurs, ajoute l'OSDH, organisation proche de l'opposition syrienne, basée à Londres. Ces 217 victimes s'ajoutent aux 300 soldats tués dans les journées de combats qui ont abouti à la chute de la ville, selon le bilan de l'OSDH. Les médias officiels syriens ont affirmé de leur côté, dimanche, que les combattants de l'EI avaient abattu au moins 400 personnes à Palmyre. Selon l'OSDH, le groupe EI a d'autre part emprisonné 600 soldats, miliciens pro-régime et autres personnes accusées de loyauté envers le pouvoir syrien, à Palmyre et dans les environs. L'armée de l'air a mené des raids contre des bâtiments tenus par l'EI, dont celui des services de renseignement militaires et l'hôpital, a indiqué le fondateur de l'OSDH, Rami Abdoulrahman. Des partisans de l'EI ont posté en ligne des vidéos montrant, selon eux, des combattants fouillant les bureaux des bâtiments publics de Palmyre, en quête de soldats, et décrochant les portraits officiels du président Bachar al Assad et de son père Hafez. Ils ont mis en ligne aussi des photos où l'on voit le drapeau noir de l'EI flottant sur la vieille citadelle de Palmyre. (Sylvia Westall; Eric Faye pour le service français)

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant