Frappes aériennes dans le nord de la Syrie, 45 civils tués-OSDH

le
0

AMMAN, 26 décembre (Reuters) - Au moins 45 civils ont été tués et 175 blessés dans des bombardements gouvernementaux sur des territoires du nord de la Syrie contrôlés par le groupe Etat islamique, a-t-on appris auprès d'habitants et de l'Observatoire syrien des droits de l'homme (OSDH). Des hélicoptères et des avions de combat ont lâché des barils d'explosifs sur des zones résidentielles et industrielles dans les villes d'Al Bab et Kabassine, au nord-est d'Alep, hier et dans la nuit, selon des témoins. "Il n'y avait pas de groupe armé dans le marché, seulement des personnes pauvres. Pourquoi Assad nous tue-t-il ? Que Dieu nous venge", a déclaré Youssef al Saad, un habitant de Qabassine et volontaire au sein du groupe de défense civile local contacté par Skype. Al Bab, ville d'environ 100.000 habitants, est la cible de bombardements intensifs de la part des forces gouvernementales depuis le début de la campagne de coalition menée par les Etats-Unis contre les djihadistes de l'Etat islamique en Syrie, fin septembre. Selon l'OSDH, au moins 37 civils ont été tués dans ces raids. Plus de 110 personnes sont mortes dans les quelque 470 frappes menées sur des positions rebelles, notamment dans des quartiers situés à l'est de Damas, au cours des 72 dernières heures. Onze civils, majoritairement des femmes et des enfants ont par ailleurs été tués par des tireurs embusqués alors qu'ils tentaient de quitter Zebdine, un quartier rebelle assiégé dans les environs de Damas, selon l'OSDH. "Des raids sans précédents ont été menés en Syrie durant les trois derniers jours, là où le régime (de Bachar al Assad) tente de gagner du terrain au sol pour améliorer sa position dans d'éventuelles futures négociations", a déclaré à Reuters Rami Abdoul Rahman, responsable de l'organisation proche de l'opposition et basée à Londres. Les médias syriens ont, de leur côté, rapporté que l'armée avait repoussé des "attaques terroristes" dans des zones contrôlées par les rebelles et infligé des pertes aux djihadistes étrangers. (Suleiman Al-Khalidi; Agathe Machecourt pour le service français)

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant