Frappes aériennes à Alep, Moscou accuse les rebelles de préparer une offensive

le
0
    MOSCOU, 18 septembre (Reuters) - Le gouvernement russe a 
dénoncé dimanche un regain de tensions dans le secteur d'Alep, 
dans le nord de la Syrie, tandis que des frappes aériennes 
étaient signalées sur la ville pour la première fois depuis le 
cessez-le-feu. 
    Cité par l'agence de presse Interfax, le ministère russe de 
la Défense accuse les insurgés de se préparer à une offensive 
d'envergure contre l'armée syrienne malgré la trêve en vigueur 
depuis le début de la semaine. 
    Il reproche aussi aux Etats-Unis de ne pas avoir respecté 
ses promesses visant à séparer les "terroristes" des unités de 
l'opposition syrienne. 
    L'Observatoire syrien des droits de l'homme (OSDH) a 
parallèlement rapporté que des avions avaient bombardé la ville 
ce dimanche pour la première fois depuis l'entrée en vigueur de 
la trêve, lundi dernier. 
    Alep est divisée depuis 2012 entre secteurs sous contrôle 
des forces gouvernementales syriennes et secteurs sous contrôle 
de l'opposition armée. 
    La Russie et les Etats-Unis parrainent l'accord de 
cessez-le-feu qui semble de plus en plus fragile. Le 
bombardement samedi soir de positions de l'armée syrienne par 
des avions de la coalition dirigée par les Etats-Unis dans le 
secteur de Deïz az Zour (nord-est) a assombri un peu plus les 
perspectives de cette trêve.  
 
 (Polina Devitt avec Lisa Barrington à Beyrouth; Henri-Pierre 
André pour le service français) 
 
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant