François : «Un chrétien n'est jamais triste»

le
0
Le Pape a célébré la messe dans le plus grand sanctuaire marial du monde, qui fut aussi la source inspiratrice de son programme papal.

En pèlerin décidé et reposé, visage rayonnant, ravi d'être en Amérique latine, le pape François a choisi d'inaugurer sa visite pastorale au Brésil par le lieu phare du premier pays catholique du monde. Non pas la statue du Christ, le Corcovado, bras ouverts, qui domine la baie de Rio, mais le sanctuaire marial d'Aparecida, à 250 km de là. La tradition assure qu'en 1717 trois pêcheurs trouvèrent dans leurs filets la statue sans visage d'une Vierge noire. Ils relancèrent leurs filets, remontèrent la tête, et s'ensuivit une «pêche miraculeuse». Très vite, la dévotion autour de cette statue, symbole de l'esclavage des Noirs et de ses ravages, gagna tout le Brésil. Ce lieu est aujourd'hui le plus grand sanctuaire marial du monde. Près de douze millions de pèlerins s'y recueillent chaque année.

En pleine forme, donc, mercredi ...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant