François Molins : le procureur et la djellaba

le
2
Le procureur de la République de Paris Francois Molins est en première ligne dans les affaires de terrorisme.
Le procureur de la République de Paris Francois Molins est en première ligne dans les affaires de terrorisme.

François Molins, procureur de la République de Paris, en première ligne dans les enquêtes antiterroristes a fait appel à la BAC (brigade anticriminalité) dimanche 17 janvier après avoir repéré dans son immeuble un couple suspect à ses yeux. Le procureur de la République de Paris a cru en effet apercevoir un homme barbu vêtu d'une djellaba accompagné d'une femme voilée. Ce spécialiste de la radicalisation islamiste a jugé qu'il pouvait s'agir de salafistes.

Les voisins du magistrat, eux, n'ont pas le souvenir d'avoir aperçu un tel couple dans cette résidence cossue. Interrogés par les policiers, les copropriétaires n'ont pas pu confirmer les intuitions de François Molins. Malheureusement pour les enquêteurs, aucune exploitation vidéo des abords de l'immeuble n'a pu être possible. En outre, le hall n'est pas équipé de caméras de vidéosurveillance. Aucune trace de dégradation n'a été relevée.

Sollicités par Le Point, les services du procureur de la République n'ont pas donné suite à nos demandes.

Source Le Point.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • M8252219 le mercredi 27 jan 2016 à 13:59

    Tout à coup la réalité arrive à lui et la peur avec.

  • frk987 le mercredi 27 jan 2016 à 12:32

    Vers chez moi c'est tous les jours qu'on voit ce genre de couple, il vit hors du monde ce procureur, jamais vu la vraie vie de la vraie France !!!!!!