François-Michel Lambert, l'écolo qui dérange Duflot

le
0
François-Michel Lambert et Cécile Duflot voisins de bancs à l'Assemblée.
François-Michel Lambert et Cécile Duflot voisins de bancs à l'Assemblée.

Elle regarde dans son pupitre et interroge son collègue. Il lui indique à quoi servent les fournitures (papiers, enveloppes...). Ça s'arrête là. Pour son premier jour de rentrée parlementaire, Cécile Duflot ne trouvera pas plus de réconfort auprès de son nouveau voisin dans l'hémicycle. Et pour cause, il s'appelle François-Michel Lambert, et c'est l'un des plus farouches opposants à la ligne de l'ancienne patronne verte. Le retour de la "lieutenant-chef", comme la surnomment certains de ses camarades, n'enchante guère le député EELV des Bouches-du-Rhône. "Il est probable que l'on ne passera pas nos vacances ensemble, lâche, pince-sans-rire, Lambert. Mais ce n'est pas ce que nos électeurs nous demandent..." Officiellement, il tente de tourner la page de l'épisode "claquage de porte" de l'ex-ministre du Logement, et veut se remettre au travail. "C'est comme si Zidane (Duflot, donc ! NDLR) avait dit : Je veux jouer comme ça ! compare ce passionné de foot. On revient sur le terrain, on va jouer comme Zidane le veut, mais ça ne m'empêchera pas de proposer ma propre tactique dans les vestiaires." "Poil à gratter" Pour cet inconnu du grand public, élu député en 2012, le refus de son parti de participer au gouvernement Valls n'était que pure "folie". Furieux, il l'a dit. Et l'assume. Cet écolo-centriste, tendance cohn-bendiste, qui dénonce une rupture entre les parlementaires et la direction de son parti, est même allé plus loin : il a...

Lire la suite sur Le Point.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant