François Ier, un pape apte à gérer des dossiers difficiles

le
0
DÉCRYPTAGE - Jésuite, grand pasteur, le premier pape latino-américain devra utiliser toute son expérience pour mener à bien l'immense chantier de l'évangélisation. » Le catholicisme, référence majeure en Amérique latine

Il est rare qu'un cardinal entre favori au conclave pour en sortir pape. Si le cardinal Bergoglio a réussi cette performance, c'est parce qu'il s'est imposé comme l'homme de la situation, à la fois comme Latino-Américain, premier pape du genre, mais aussi comme jésuite très intelligent, grand pasteur, qui saura tenir la barque de Pierre avec finesse et fermeté.

Il n'est pas d'une grande santé. En 2005, déjà pressenti, il aurait refusé de se laisser porter par des votes qui auraient eu, de toute façon, du mal à contrer l'élection de Benoît XVI. Il est bien possible que ce retrait ait évité un affrontement, ce qui avait précipité la conclusion de ce conclave, l'un des plus courts de l'histoire récente de l'Église.

Son accession e...



Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant