François Hollande veut ramener la République dans les banlieues

le
4

MARSEILLE (Reuters) - François Hollande s'est engagé mercredi à Marseille à "ramener la République" dans les banlieues difficiles, proposant la disparition des différentes "zones" défavorisées, stigmatisantes à ses yeux.

"Six millions de Français vivent dans ce qu'on appelle des zones urbaines sensibles, les ZUS. Je commencerai par changer de vocabulaire, je mettrai un terme au zonage qui est une stigmatisation", a dit le candidat socialiste à l'élection présidentielle lors d'un meeting au Dôme de Marseille.

"Finis les LRU, les ZUS, qui a envie de vivre dans une zone, d'appartenir à une zone ?", a-t-il ajouté. "Dans les quartiers, la République sera de retour après le mois de mai."

Le candidat a promis un renforcement des politiques publiques pour les quartiers en difficulté.

"Je ne propose pas je ne sais quel plan Marshall pour les banlieues. Personne ne sait d'ailleurs dans les banlieues qui était le général Marshall", a-t-il dit en référence au plan de ce nom proposé en 2007 par le président sortant Nicolas Sarkozy.

Jean-François Rosnoblet, édité par Yves Clarisse

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • ahariga1 le jeudi 15 mar 2012 à 07:28

    Lui non plus il ne sait qui est Marshall, c'est pour cela qu'il ne faut pas en parler, il ne faut pas dévoiler son ignorance.Que veulent les banlieux: les artiscocrates à le lanterne et les politiques au pilori.

  • chatnour le mercredi 14 mar 2012 à 23:23

    Il ferait mieux de proposer de supprimer les banlieues !

  • laquitta le mercredi 14 mar 2012 à 21:39

    Changer le nom du produit ne changera pas le produit. Il est complétement à coté de la plaque. NS aussi d'ailleurs.

  • sherrero le mercredi 14 mar 2012 à 21:07

    oui il faut reconnaitre que l'enseignement n'est plus d'actualité dans ces zones mais une reserve SOCIALE que l'on se sert pendant les elections avec des promesses qui passent et ne sont jamais tenus