François Hollande veut intensifier son «choc de simplification»

le
3
François Hollande veut intensifier son «choc de simplification»
François Hollande veut intensifier son «choc de simplification»

Lancé il a dix mois, la politique de «choc de simplification» de François Hollande va être accéléré. C'est du moins le souhait exprimé par le président de la République, ce jeudi à Toulouse, lors de son premier déplacement de l'année en province. 

Dans la lignée de ses voeux aux Français du 31 décembre, le chef de l'Etat a décidé de passer à la vitesse supérieure sur ce concept de «simplification», qui consiste à libérer les entreprises de leur fardeau administratif et réglementaire. Ce «choc» a donné suite en juillet dernier, à 201 mesures à l'allègement des charges des entreprises, la facilitation des rapports entre entreprises et pouvoirs publics ou l'amélioration des financements des entreprises. Un conseil de simplification sera également créé prochainement, responsable du suivi des 201 mesures. Une dizaine de groupes de travail seront également lancés, chargés de se pencher sur toutes les étapes de l'évolution d'une entreprise.

François Hollande a appelé ce jeudi chacun à prendre «sa part de responsabilité» : entreprises, salariés, fonctionnaires mais aussi collectivités locales dans cette révolution administrative. Ce dernier s'est notamment référé à des chiffres de l'OCDE selon lesquels les lourdeurs administratives coûteraient chaque année entre 60 et 80 milliards à la France.

Réduction du délai d'attribution des permis de construire

Concernant le secteur du logement, «notre ambition doit être de simplifier pour construire plus, et pour construire plus vite», a dit François Hollande qui s'est engagé pendant sa campagne à créer chaque année 500.000 logements, dont 150.000 logements sociaux, durant son quinquennat. Un objectif pour l'heure loin d'être tenu. 

Pour doper ce domaine, il a notamment annoncé une réduction du délai d'attribution des permis de construire à «cinq mois maximum», à défaut de huit minimum aujourd'hui, demandant à la ministre Cécile Duflot, ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr


Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • janaliz le jeudi 9 jan 2014 à 22:44

    Ce n'est pas un choc de simplification dont le pays a besoin, mais d'un électro choc du cerveau du pingouin banquisard...

  • M2542298 le jeudi 9 jan 2014 à 19:06

    on a voulu des députés pour faire des lois ; ils les font , et des fonctionnaires en surnombre, ben ils les font appliquer . et de gaulle a voulu une monarchie republicaine avec un roi elupour cinq ans , tout baigne !!!! ET c'est pas demain qu'on va fourguer des velos aux chinois .

  • janaliz le jeudi 9 jan 2014 à 18:18

    Pipeau !