François Hollande veut "entendre" tous les électeurs

le
12
François Hollande veut "entendre" tous les électeurs
François Hollande veut "entendre" tous les électeurs

LORIENT, Morbihan (Reuters) - François Hollande a estimé lundi qu'il fallait se mettre à l'écoute de tous les Français, y compris des électeurs du Front national qui ont permis la percée de Marine Le Pen au premier tour de l'élection présidentielle.

Le candidat socialiste, qui a viré en tête dimanche, devançant légèrement le président sortant, Nicolas Sarkozy, s'est rendu en Bretagne pour son premier déplacement d'entre les deux tours.

"Nous devons les entendre", a-t-il dit à Quimper en évoquant "ces hommes et ces femmes qui ne savent plus vers qui se tourner" et qui vont "vers des vents mauvais", allusion au score historique de 17,9% des voix obtenu par Marine Le Pen.

"Ce sont souvent des ouvriers qui se demandent de quoi le lendemain va être fait, ce sont souvent des retraités qui n'en peuvent plus, ce sont des agriculteurs qui craignent pour la survie même de leur exploitation, ce sont même aussi des jeunes qui se disent mais où est notre avenir", a-t-il poursuivi.

Dans un second discours, à Lorient, dans le Morbihan, François Hollande, a estimé sans le nommer que le président sortant était responsable de la montée d'extrême droite.

"Le responsable de la montée de l'extrême droite, c'est celui qui a utilisé parfois les mots de l'extrême-droite pour essayer de contrecarrer sa progression. (...) C'est celui qui a fracturé un certain nombre de droits fondamentaux", a-t-il dit.

"C'est celui qui a laissé le chômage atteindre plus de 10% de la population", a-t-il poursuivi, "celui qui a laissé faire une politique européenne de libre-échange".

"NOUS ALLONS GAGNER"

A Quimper, il a rendu hommage aux candidats du Front de gauche et d'Europe Ecologie-Les Verts.

"Nous devons rassembler la gauche, toute la gauche et j'ai apprécié qu'au soir du premier tour, les candidats Jean-Luc Mélenchon, Eva Joly disent immédiatement, sans rechigner, voilà, nous voulons la victoire de la gauche, nous voulons écarter le candidat sortant", a-t-il dit. "Donc le rassemblement de la gauche, il est là, il est fait."

Comparant les résultats de ce premier tour à ceux réalisés par la gauche à l'occasion des campagnes du président socialiste François Mitterrand en 1981 et 1988, le candidat PS s'est dit persuadé de sa victoire.

"Nous avons fait le meilleur résultat depuis François Mitterrand en 1988, nous avons même fait mieux que lui en 1981", a-t-il dit. "En 1981, il avait gagné l'élection présidentielle, alors nous allons gagner l'élection présidentielle."

"La vague elle monte, elle monte, elle monte tellement haut qu'il va la prendre en pleine face", a-t-il ajouté, à l'adresse de Nicolas Sarkozy.

Revenant sur la proposition du président sortant d'avoir trois débats entre les deux tours, François Hollande a ironisé sur l'absence d'une telle proposition lors de la campagne de 2007 avec la candidate socialiste Ségolène Royal.

"Après le second tour, ce sera quatre débats ? Ce sera trop tard", a-t-il plaisanté. Il a précisé qu'il mènerait un "grand débat comme il convient sur le bilan" du président sortant et "sur les projets respectifs".

Pierre-Henri Allain, édité par Jean-Baptiste Vey

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • ahariga1 le mardi 24 avr 2012 à 07:39

    Il veut entendre, mais pas écouter. Seuls les bulletins de vote pour lui compte et pour tenir ses promesses, attendre le prochain quinquenat.

  • M3759183 le mardi 24 avr 2012 à 06:08

    Citation du jour . Article de LUCY DU 20/04/12 -SEGOLENE ROYAL : "Le point faible de HOLLANDE? C'est l'inaction. Est-ce que les Français peuvent citer une seule chose qu'il aurait réalisée en 30 ans de vie politique (Figarto-8 septembre 2011).Le suppléant de TRAUSS KHAN par défaut, refuse les débats avec SARKOZY devant les Français.....de peur de dévoiler le programme deu PS. Courage fuyons......

  • babakol le lundi 23 avr 2012 à 23:59

    Molande n'a pas de scrupules ,pour gagner pret à tout

  • 2445joye le lundi 23 avr 2012 à 23:22

    Mais shut! g.joly1.Vous êtes lourd! Enfin, quand allez-vous comprendre que Hollande a besoin de mon vote!

  • 2445joye le lundi 23 avr 2012 à 23:10

    C'est pareil que de dire que le vrai visage du Parti Socialiste, c'est Guy Mollet, qui prônait la dictature du prolétariat dans ses discours.

  • Feradur le lundi 23 avr 2012 à 23:03

    Il y a un socle républicain commun. Ce que le FN ne reconnait pas. Les valeurs ne sont pas les même. Le vrai visage du FN c'est Jean Marie Le Pen et non sa fille qui essaie de gommer la rugosité du parti. les partis traditionnels servent la république alors que le FN se sert de la République.

  • 2445joye le lundi 23 avr 2012 à 22:59

    Moi, un électeur du FN, la gauche, et tout particulièrement Mélenchon, avait finalement réussi à me convaincre que j'étais un sale type, un facho, un antisémite, un haineux... et puis d'un seul coup, alors que j'ai voté Le Pen au premier tour, tout le monde me dit que je suis quelqu'un de bien, que ce n'est pas vraiment de ma faute. Comment voulez-vous encore comprendre le sens du Bien et du Mal après tout cela?

  • bigot8 le lundi 23 avr 2012 à 21:46

    vive Marine elle dit tout haut ce que 30£ des français pensent en silence

  • chatnour le lundi 23 avr 2012 à 21:19

    Casse-toi, pauvre c.o.n. ! Tu m'as entendu ?

  • M8637171 le lundi 23 avr 2012 à 19:00

    Je dois rajouter liberticide ? En fait c'est leur laxisme envers l'immigration, leur manque de fermeté sur l'insécurité et la défense des peuples opprimées dans le monde, envers la corruption, envers la gabegie de l'état et des régions qui fait que je ne peux voter à gauche.