François Hollande : un humour parfois à la limite du dérapage

le
0
VIDÉOS - Le président de la République, amateur de bons mots dans le privé, se laisse parfois aller en public. Au risque de choquer. Retour sur quelques exemples récents.

Revenir «saint et sauf» d'Algérie, «c'est déjà beaucoup». François Hollande s'est laissé aller, le 16 décembre, devant le Conseil représentatif des institutions juives de France, à l'une de ces petites blagues dont il a le secret. Cela n'a pas été du goût de la presse algérienne et des autorités locales. Ainsi, le ministre des Affaires étrangères algérien a qualifié cette phrase «d'incident regrettable» et comme étant une «moins-value» pour les liens entre les deux pays.

Le président n'en est pas à son coup d'essai. Il lui arrive de manier les mots, qui sur le coup peuvent faire sourire, mais qui flirtent aussi avec le politiquement incorrect.

o Pas de candidature française pour remplacer Benoît XVI

En février, invité lors d'une conférence de presse à s'exprimer s...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant