François Hollande se place grâce aux cantonales

le
0
L'ancien patron du PS voit sa cote grimper dans les sondages, faisant jeu égal avec la première secrétaire Martine Aubry.

Hôtel de ville de Saint-Ouen, place de la mairie. Sur le parvis, Bruno Le Roux attend François Hollande. Ils ont prévu une balade dans la ville pour soutenir la candidate socialiste dans le canton sud de Saint-Ouen, Élise Boscherel. Arrive Claude Bartolone, président du conseil général et député de Seine-Saint-Denis. «Il commence à s'intéresser à la petite entreprise Hollande», rigole Bruno Le Roux. À en croire les sondages, il n'est pas le seul. Depuis quelques mois, l'ancien premier secrétaire du PS et candidat aux primaires du parti voit sa cote de popularité grimper. Au point de commencer à faire de l'ombre à Martine Aubry. Au point aussi d'inquiéter Dominique Strauss-Kahn qui,lors de son passage à Paris pour le G20, l'a consulté pour sonder sa détermination.

Si la volonté de Hollande devait se mesurer à l'aune de sa visite dans les rues de Saint-Ouen, le directeur général du FMI trouverait effectivement quelques raisons de s'en faire. «C'est le futur

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant