François Hollande se défend de tout virage économique

le
0
Mardi, le chef de l'État a tenté d'expliquer ses choix «conformes à ses engagements, à ses principes, aux intérêts de la France».

Si solennité et pédagogie étaient, mardi, les maîtres mots de la première grande conférence de presse donnée par François Hollande, ils n'avaient pour objectif que de convaincre de la «cohérence» de sa stratégie face à la «situation grave» du pays. Car depuis de nombreuses semaines, le doute s'est installé. La petite musique de l'opposition et d'une partie de sa majorité dénonçant un changement de cap économique, marqué par l'incohérence du retour de la hausse de la TVA pour financer une baisse du coût du travail - une mesure qui avait été décidée par Nicolas Sarkozy en fin de quinquennat et que le nouveau gouvernement avait supprimée dès son entrée en fonction -, a fait mouche. En un mot, le président de la République est accusé d'avoir pris, sans l'assumer, le tournant de la rigueur.

François Hollande s'en défend. «J'ai fai...



Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant