François Hollande s'oppose au «Memorial Day» de Nicolas Sarkozy

le
3
Pour le candidat socialiste à l'élection présidentielle, chaque commémoration doit garder son sens et sa spécificité.

La mémoire nationale a des rites à respecter. Surtout si l'on veut incarner la fonction de président. Comme un président ou presque, François Hollande, solennellement et sobrement, a rendu hommage vendredi aux morts de la Première Guerre mondiale. Le candidat du PS pour 2012 était vendredi dans la Marne, près de Vienne-le-Château. Là, les combats commencèrent le 15 septembre 1914 et se terminèrent le jour de l'armistice, le 11 novembre 1918, sans que la ligne de front ait bougé. Des milliers de morts.

François Hollande donne de la solennité à la mise en scène. Vêtu d'un manteau trois quarts noir et ajusté, il se recueille seul, dans le cimetière, face au drapeau français. Puis dépose une gerbe devant la nécropole de Saint-Thomas-en-Argonne. Devant une poignée de sympathisants et de responsables d'associations, il prend ensuite la parole pour évoquer «la violence inouïe des combats» et a «vie de cauchemar» des soldats dans les tranchées.

Alors que

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • mlaure13 le samedi 12 nov 2011 à 00:10

    Un programme ?...-Il veut éviter le plus longtemps possible de se prendre les pieds dans le tapis !!!...

  • oric le vendredi 11 nov 2011 à 23:03

    Il serait bien d'informer Monsieur Hollande, qu'il n'est pas Président mais simplement candidat à la présidence.De ce fait il n'a qu'a faire comme les autres élus, déposer une gerbe de fleur dans son canton et garder ses commentaires pour lui.

  • georg199 le vendredi 11 nov 2011 à 22:20

    Que Hollande soit contre ce que fairt Sarko, ce n'est qu'un pléonasme....mais attention à critiquer seulement, ce n'est en aucun cas un programme de gouvernement.