«François Hollande s'est enfermé dans sa propre promesse»

le
0
INTERVIEW - Historien et spécialiste de la communication politique, Christian Delporte qualifie d'«erreur» la promesse présidentielle d'inversion de la courbe du chômage et met en garde contre le risque de «décrédibilisation de la parole politique».

LE FIGARO - Jeudi matin, François Hollande a semé la confusion en semblant remettre en cause sa promesse d'inversion de la courbe du chômage avant la fin de l'année, avant de maintenir cet objectif. Comment analysez-vous cette séquence médiatique?

Christian DELPORTE - Lors de sa première prise de parole, François Hollande parle de «tendance» et non plus d'«inversion». On comprend alors qu'il n'y aura pas d'inversion de la courbe du chômage avant la fin de l'année, mais que l'Elysée espère un ralentissement de la hausse, annonciateur d'une baisse. Mais il s'agit d'une question hyper-sensible, l'emploi. Et d'une promesse très personnelle de François Hollande, à qui on repro...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant