François Hollande rend hommage à un ambassadeur assassiné

le
0

PARIS (Reuters) - En pleine crise avec la Syrie, François Hollande a fait déposer une gerbe mercredi sur la tombe de Louis Delamare, ambassadeur de France au Liban assassiné à Beyrouth il y a 32 ans lors de la guerre civile qui ravageait le pays du Cèdre.

Bien que sa mort n'ait jamais été élucidée, de nombreux observateurs avaient vu la main de la Syrie d'Hafez al Assad, le père du président actuel, dans l'assassinat du diplomate, qui s'efforçait de réconcilier les factions libanaises, dont certaines étaient proches de Damas.

"A la demande du président de la République, le préfet du Calvados s'est rendu au cimetière de Tourgeville pour y déposer une gerbe sur la tombe de l'ambassadeur Louis Delamare, en présence de sa famille et des autorités locales", a indiqué l'Elysée dans un communiqué.

"Par ce geste, le chef de l'Etat a tenu à exprimer l'hommage de la nation à l'ambassadeur de France au Liban, lâchement assassiné le 4 septembre 1981 à Beyrouth".

Pour la présidence, "Louis Delamare était un grand serviteur de l'Etat (...) qui avait pour mission de maintenir le dialogue de la France avec tous et d'?uvrer au retour de la paix au Liban. C'est ce symbole que ses assassins ont voulu frapper".

Cet hommage inédit intervient au moment où la guerre civile syrienne a des répercussions sur le Liban voisin et où la France s'efforce d'organiser une réplique internationale à l'utilisation d'armes chimiques qu'elle attribue au régime de Damas.

"L'engagement de Louis Delamare en faveur d'un Liban souverain, riche de sa diversité, uni et stable, reste pleinement d'actualité. C'est l'engagement de la France", indique encore l'Elysée.

Yann Le Guernigou, édité par Yves Clarisse

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant