François Hollande reconnaît avoir échoué sur le chômage

le
17
FRANÇOIS HOLLANDE RECONNAÎT AVOIR ÉCHOUÉ SUR LE CHÔMAGE
FRANÇOIS HOLLANDE RECONNAÎT AVOIR ÉCHOUÉ SUR LE CHÔMAGE

ISTANBUL (Reuters) - François Hollande a reconnu mardi avoir échoué à atteindre son objectif d'inverser la courbe du chômage l'an dernier en France et placé tous ses espoirs dans le retour de la croissance.

Le nombre de chômeurs sans la moindre activité a encore augmenté de 10.200 au moins de décembre par rapport au mois précédent, à plus de 3,3 millions.

"Nous n'avons pas réussi dans l'année 2013 à faire diminuer le chômage. A en faire diminuer le rythme d'augmentation, oui, à en stabiliser le niveau à cette fin d'année, oui, mais pas à la faire diminuer", a-t-il dit devant la communauté française à Istanbul à l'issue de sa visite d'Etat en Turquie.

"Nous ne pourrons faire baisser le chômage dans les prochains mois dans que s'il y a de la croissance", a-t-il ajouté, soulignant l'importance du "maintien d'une demande intérieure" mais "surtout de l'investissement".

"Le chômage, nous le ferons baisser à la seule condition que nous nous mobilisions tous", a-t-il déclaré.

Lors d'une rencontre avec des journalistes, le président a expliqué son choix de la franchise face à cet échec.

"Le déni, cela ne fonctionne pas. Donc je préfère assumer : on a stabilisé le chômage en 2013, il n'a pas encore baissé. Cela justifie le pacte de responsabilité que j'ai présenté aux Français. Il faut être clair", a-t-il déclaré.

A deux mois des élections municipales, le chef de l'Etat n'a pas semblé craindre la déception des Français qui le jugeront "à la fin du quinquennat", a-t-il souligné.

Le président a demandé aux entreprises et aux partenaires sociaux de s'engager dans un "pacte de responsabilité" pour relancer l'économie par une politique de l'offre.

"Je ne cherche pas à faire des cadeaux aux entreprises, pas plus que les entreprises veulent faire des cadeaux au gouvernement", a-t-il fait remarquer, alors que le premier ministre, Jean-Marc Ayrault, a lancé lundi les négociations avec les syndicats sur le "pacte de responsabilité".

PAS DE NOUVELLE ÉCHÉANCE

Devant la presse, François Hollande a dit ne pas voir l'utilité de fixer de nouvelle échéance pour l'inversion de la courbe du chômage.

"Est-ce qu'il y aura un objectif daté ou chiffré? Ce sera une des questions auxquelles devra répondre le pacte", a-t-il expliqué. "Ce qui compte c'est la visibilité de ma politique, la confiance qu'elle peut susciter et la détermination qui est la mienne. Je le dis avec force : contre le chômage, on n'a jamais tout essayé."

Aux yeux du président, l'action seule est salutaire.

"Je mets tous les acteurs dans le mouvement", a-t-il résumé devant les journalistes.

"En 2013 c'était l'Etat qui s'engageait. En 2014, c'est l'Etat, les entreprises et les partenaires sociaux", a-t-il expliqué.

A la question de savoir pourquoi il n'avait pas engagé plus tôt la politique choisie en début d'année, il a rappelé qu'en "en arrivant en 2012, les conditions financières et budgétaires ne permettaient pas d'aller plus vite".

"La France est sortie de la récession en 2013, il faut maintenant qu'elle renoue le plus vite possible avec la croissance en 2014", a-t-il ajouté.

Elizabeth Pineau, édité par Yves Clarisse

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • clau0646 le mercredi 29 jan 2014 à 06:29

    normal, il ne peu pas être au palais et à la rue du cirque en même temps

  • M8637171 le mardi 28 jan 2014 à 20:26

    Les socialopithèques grecs ont coulé la Grèce. Les socialopithèques espagnols ont failli couler l’Espagne. les socialopithèques français sont entrain de couler la France en accélérant les mauvaises solutions. Pour l'instant on a que quelques mots laissant penser à un début de commencement de bonnes solutions.

  • nono67 le mardi 28 jan 2014 à 20:18

    Sur le chômage......et tout le reste !!!!

  • M4760237 le mardi 28 jan 2014 à 20:15

    Sans croissance, pas de victoire sur le chômage. Pas de croissance à attendre de Hollande.

  • jyth01 le mardi 28 jan 2014 à 20:11

    Elle n'a rien compris...le mou quand il partait en scooter c'était pour préparer sa reconversion: il s'entrainait avec son casque moto pour être le 3ème Daft Punk. C'est en se renseignant chez Paul Emploi qu'on lui avait fait passer un test d'aptitudes et conseillé de commencer par le look

  • fouche15 le mardi 28 jan 2014 à 19:36

    kejocol TOUT JUSTE

  • dupon666 le mardi 28 jan 2014 à 19:31

    il aurait pu faire une liste plus exhaustive de ses echecs

  • bignou56 le mardi 28 jan 2014 à 19:27

    c'est deja bien qu'il avoue avoir échoué.Seconde étape : la démission !

  • ltondu le mardi 28 jan 2014 à 17:37

    Pas de sondage sur la cote de popularité ? pas le quart d'heure...

  • fjg le mardi 28 jan 2014 à 17:36

    il a augmenté le chômage en virant Treiwei...