François Hollande prône le décloisonnement de la recherche

le
0
FRANÇOIS HOLLANDE PRÔNE LE DÉCLOISONNEMENT DE LA RECHERCHE
FRANÇOIS HOLLANDE PRÔNE LE DÉCLOISONNEMENT DE LA RECHERCHE

PARIS (Reuters) - François Hollande a préconisé mercredi un décloisonnement de la recherche en France, lors d'un discours prononcé à l'Institut Pasteur à Paris, à l'occasion de l'inauguration d'un nouveau centre dédié à la recherche sur les maladies émergentes.

Evoquant une nécessaire simplification de l'organisation de la recherche française pour améliorer son efficacité et sa visibilité, le chef de l'Etat a indiqué que le "décloisonnement sera(it) le mot clé" du projet de loi sur la recherche que la ministre de l'Enseignement et de la Recherche devrait présenter au Parlement au printemps.

"Nos structures (...) sont trop nombreuses, nos dispositifs de financement ne sont pas assez coordonnés, articulés, les processus d'évaluation sont très lourds, quand ils ne se superposent pas", a souligné François Hollande.

Pour lever ces freins, le président de la République a prôné un rapprochement non seulement entre recherche publique et privée, mais aussi entre les différentes formes de recherche (fondamentale, transdisciplinaire, finalisée, etc.) et enfin entre universités, grandes écoles, centre de recherche, industrie et hôpitaux.

François Hollande a assuré que l'Etat était "résolu" à s'engager dans cette direction, suivant en cela les recommandations de Louis Gallois, qui a placé "la santé et l'économie du vivant au premier rang de nos grandes priorités en matière d'investissement" dans son rapport sur la compétitivité de l'industrie française.

A l'issue de sa visite d'un laboratoire d'histopathologie après son discours, le président de la République a remercié les chercheurs qui l'accompagnaient de "participer au rayonnement de la France."

Myriam Rivet, édité par Yann Le Guernigou

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant