François Hollande promet le retour de la confiance par l'emploi

le
2
FRANÇOIS HOLLANDE PROMET LE RETOUR DE LA CONFIANCE PAR L'EMPLOI
FRANÇOIS HOLLANDE PROMET LE RETOUR DE LA CONFIANCE PAR L'EMPLOI

EVIAN, Haute-Savoie (Reuters) - François Hollande a promis vendredi à Evian le retour de la confiance par l'emploi, dont le gouvernement a fait sa priorité, notamment avec les contrats d'avenir et les contrats de génération.

Lors d'une visite sur le site des eaux d'Evian, le chef de l'Etat a déclaré que "tout doit être fait dans ce moment difficile pour l'économie française, européenne voire mondiale, pour l'emploi."

"Ca commence par les jeunes sans qualification qui doivent retrouver espoir. On va continuer avec le contrat de génération et ça va se prolonger avec cette négociation sur la sécurisation des parcours professionnels", a-t-il souligné.

Cet engagement aura aussi "une traduction à travers les mesures sur la compétitivité qui seront prises après concertation avec les partenaires sociaux pour que le financement de la protection sociale ne repose pas sur le seul travail", a ajouté François Hollande.

"L'ambition que nous avons à mener les uns les autres, quel que soit notre travail, c'est de faire en sorte que les Français retrouvent confiance. Et ils ne retrouveront confiance que si nous menons la bataille contre le chômage et pour l'emploi", a-t-il dit.

L'emploi devrait être au coeur de l'intervention télévisée de François Hollande dimanche soir face à des concitoyens impatients de goûter au changement promis.

Le chef de l'Etat a également assuré, à propos l'emblématique taxe à 75% sur les plus hauts revenus, sur laquelle il est soupçonné de vouloir faire machine arrière, que les engagements seraient tenus.

Il a toutefois souligné que "ce point sera débattu dans la loi de finances à partir du mois d'octobre", sans préciser si les parlementaires pourraient amender le texte.

"Il y a des principes. Un effort va être demandé aux Français pour redresser les comptes publics. Il va y avoir des économies budgétaires et nécessairement des appels à des solidarités et notamment des hauts revenus qui doivent contribuer davantage", a-t-il expliqué.

"Je veux parler de ces hauts revenus supérieurs à un million d'euros (...) Ce sont ces rémunérations-là qui seront concernées par les 75% à partir d'un million d'euros", a-t-il ajouté.

Catherine Lagrange, édité par Gérard Bon

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • knbskin le vendredi 7 sept 2012 à 23:58

    Ce qui est assez marrant c'est de demander des "efforts" aux français pour redresser les comptes. Mais ces comptes ont été pourris par les politiques. Les Français qui bossent paient des impôts et créent des emplois n'y sont pour rien. Les "hauts revenus", ce sont tous les fonctionnaires inutiles, les bénéficiaires de l'AME, etc. Qu'il leur fasse rendre gorge, et il équilibrera les comptes.

  • M3435004 le vendredi 7 sept 2012 à 22:03

    Promesses, bla bla bla reflexions vacances.....commissions bla bla bobards communication bla bla taxation bla bla. Les copains ne seront pas taxés. Las assoces bien pensantes iront à la soupe. L'éducation nationale et la justice continueront de ne rien f... Et la confiance reviendra ! Les français ouvrent les yeux et NE FONT PAS CONFIANCE à une bande de farceurs.