François Hollande nomme le noyau dur de son équipe à l'Elysée

le
5
François Hollande nomme le noyau dur de son équipe à l'Elysée
François Hollande nomme le noyau dur de son équipe à l'Elysée

PARIS (Reuters) - Le nouveau président français, François Hollande, a nommé mardi le noyau dur de ses collaborateurs à la présidence de la République, dont l'ancien préfet Pierre-René Lemas au poste stratégique de secrétaire général de l'Elysée.

Cet homme de 61 ans, ancien élève de la promotion Voltaire à l'Ecole nationale d'administration (Ena, 1980), la même que celle du successeur de Nicolas Sarkozy, est un solide connaisseur de l'appareil d'Etat.

C'est lui qui a annoncé mardi la nomination de Jean-Marc Ayrault au poste de Premier ministre.

Pierre-René Lemas était directeur de cabinet du président socialiste du Sénat, Jean-Pierre Bel, depuis novembre 2011. Il sera entouré de deux secrétaires-généraux adjoints.

Nommé secrétaire général adjoint, Emmanuel Macron est l'un des inspecteurs des finances les plus brillants de sa génération. Il était jusqu'ici associé-gérant à la banque Rothschild, qu'il a rejointe en 2007 après avoir quitté le ministère de l'Economie et des Finances.

Agé de 34 ans, lui aussi ancien élève de l'Ena, il a fait partie de l'équipe de campagne de François Hollande. Il fut aussi un temps l'assistant du philosophe Paul Ricoeur.

Il a été rapporteur de la commission Jacques Attali sur la croissance qui avait été mise en place par Nicolas Sarkozy.

L'autre secrétaire général adjoint, Nicolas Revel, haut fonctionnaire, directeur de cabinet du maire de Paris Bertrand Delanoë depuis dix ans, est le fils de l'académicien Jean-François Revel et de la journaliste Claude Sarraute.

UN CONSEILLER POLITIQUE MULTIDIPLÔMÉ

La "plume" du nouveau président, Aquilino Morelle, qui avait occupé la même fonction auprès du Premier ministre socialiste Lionel Jospin en 1997-2002, est pour sa part nommé conseiller politique.

Ce fils d'immigrés espagnols à l'ascension sociale et politique fulgurante est un multidiplômé - faculté de médecine de Paris, Institut de sciences politiques de Paris, Ena.

Ephémère communicant chez Euro RSCG, il a fait aux côtés de l'ancien Premier ministre socialiste Laurent Fabius la campagne du "non" au traité constitutionnel européen.

Il est l'auteur de rapports sur le sang contaminé par le virus du sida et, plus récemment, sur le Mediator.

La directrice de cabinet de François Hollande sera Sylvie Hubac, 56 ans, énarque de la promotion Voltaire et conseillère d'Etat. C'est elle qui gérera le budget et le personnel de l'Elysée.

Elle a été au cabinet de l'ancien Premier ministre socialiste Michel Rocard et à celui de l'ancien ministre de la Culture, Jack Lang. Depuis le 9 septembre 2010, elle présidait le Conseil supérieur de la propriété littéraire et artistique.

Elle sera assistée par Alain Zabulon préfet des Landes, d'origine martiniquaise, né le 17 juin 1955 et énarque. Il a été trois ans en poste à Tulle comme préfet de la Corrèze, le fief électoral de François Hollande.

Pierre Besnard, 46 ans, sous préfet et jusqu'ici chef de cabinet de Jean-Pierre Bel au Sénat, est nommé au même poste à l'Elysée. Il gèrera l'emploi du temps et les déplacements de François Hollande.

Enfin, le chef de l'état-major particulier, le général Benoît Puga, reste en place.

Emmanuel Jarry et Yann Le Guernigou, édité par Yves Clarisse

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • dhote le mardi 15 mai 2012 à 18:21

    Première entorse à la règle le secrétaire général de l'Elysée a 61 ans il n'a donc pas ses trimestres ou il n'a pas effectué de travaux pénibles???

  • chatnour le mardi 15 mai 2012 à 18:19

    combien y aura-t-il de repris de justice, réhabilités ou non - les faits restent les faits - dans le futur gouvernement ? l'Elysée deviendra-t-elle une annexe de fleury-mérogis ou des baumettes ? Vous le saurez demain en écoutant la suite des aventures de fl.amby fraise-des-bois ! En cas de réponses exactes identiques, un tirage au sort départagera les ex-aequos

  • M3645620 le mardi 15 mai 2012 à 17:47

    pour ma part, je préfère nettement des énarques au service de l'intérêt de l'Etat et qui en incarnent une certaine permanence qu'à des frippons au service d'un clan

  • M2734309 le mardi 15 mai 2012 à 17:39

    A part les énarques, qui d'autre? Quand ont voit moulande dire à NS pendant le débat que celui ci est sectaire, on croit rêver!

  • M3435004 le mardi 15 mai 2012 à 17:38

    Retour de l'énarchie...promotion Voltaire.