François Hollande modère les ambitions prêtées à Anne Lauvergeon

le
6

PARIS (Reuters) - François Hollande exprime des réticences quant à l'éventuelle entrée de l'ancienne patronne d'Areva Anne Lauvergeon dans un gouvernement socialiste, possibilité évoquée en privé par des dirigeants du PS.

Agée de 52 ans, l'ancienne conseillère du président François Mitterrand, qui n'a pas été reconduite en juin 2011 à la tête d'Areva, vient de publier un livre où elle fustige certains points de la politique de Nicolas Sarkozy, notamment le projet de vendre une centrale nucléaire à la Libye de Mouammar Kadhafi.

"Tant que les Français ne se sont pas prononcés, je ne forme aucune équipe et Anne Lauvergeon, que je connais et apprécie, est d'abord une dirigeante d'entreprise", déclare François Hollande dans un entretien aux Echos.

"Je note que les personnalités issues de la société civile, aussi talentueuses soient-elles, ont eu souvent des difficultés pour accéder aux fonctions publiques", ajoute le candidat du PS à l'élection présidentielle.

Interrogée sur cette déclaration vendredi sur France Inter, Anne Lauvergeon a répondu: "Message envoyé, message reçu".

Dans un entretien à Reuters cette semaine, Michel Sapin, chargé du programme présidentiel du candidat socialiste, a estimé que la question du maintien à son poste d'Henri Proglio, PDG d'EDF, se poserait en cas de victoire le 6 mai.

Henri Proglio est le rival d'Anne Lauvergeon et c'est lui qu'elle désigne apparemment quand elle parle du "système" qui aurait été mis en place par le président sortant.

PASSE D'ARMES SARKOZY-LAUVERGEON

Anne Lauvergeon et Nicolas Sarkozy se sont vivement affrontés à distance sur ce sujet vendredi.

Au micro de France Inter, elle a justifié ses attaques. "Je me suis dit que je devais parler sur ce que j'avais vu, les dérives de l'Etat actionnaire (...) Ce que je reproche à Nicolas Sarkozy, c'est d'avoir laissé se mettre en place un système qui a défendu non pas les intérêts stratégiques de la France mais les intérêts privés", a-t-elle dit.

Sur i pour "gagner de l'argent".

Prié sur i

Thierry Lévêque, édité par Gilles Trequesser

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • M3953512 le vendredi 13 avr 2012 à 13:51

    Incroyable ces socialistes !!! elle dénonce le "système" quand elle est débarquée, mais surtout pas avant, quand elle s'engraissait allègrement !!!

  • ahariga1 le vendredi 13 avr 2012 à 13:14

    Pour Hollande, les personnes issues de fonctions publiques, n'ont aucun problème pour accéder à la société civile. Voir tous les pantoulards issus de l'ENA se faisant des revenus importants dans le Privé. Faut-il en dire plus aux représentants socialistes dans les diverses assemblées ou mairies, conseils régionaux ....

  • dhote le vendredi 13 avr 2012 à 13:03

    Elle n'était pas dans l'entourage proche de Mitterrand par hasard et comme le vent souffle à nouveau à gauche elle se repositionne. Ces révélations ne la grandissent pas.

  • bordo le vendredi 13 avr 2012 à 12:33

    Moi j'aime bien Lauvergeon. Elle s'est palpé plein de pognon sans que ses copains socialistes bougent une oreille ou n'émettent le moindre gargouillement d'indignation et la, hop ! elle se positionne pour un job genre ministre, ou patronne d'EDF, carrément, si Proglio était dératisé. C'est ce qui s'appelle ne pas manquer d'air.

  • jmuzan le vendredi 13 avr 2012 à 12:10

    Il faut être fou pour comparer cette femme à Proglio, il n( ya rien à voir, lui a passé 30 ans dans la même boite avec les promotions et le succés qu'on sait, il faut constater la hausse du niveau de fonctionnement du parc EDF depuis qu'il est à sa tête, qu'il soit copain avec sarko ça n'enléve rien à ses qualités.

  • M6437502 le vendredi 13 avr 2012 à 11:58

    Comme tous les autres,elle s'occupe d'abord de son intérêt personnel avant de penser à lla France.