François Hollande : «Les propositions du FN sont autant de reculs pour notre pays»

le
5
François Hollande : «Les propositions du FN sont autant de reculs pour notre pays»
François Hollande : «Les propositions du FN sont autant de reculs pour notre pays»

LUCAS GHEDDAB. Un sondage du « Parisien » - « Aujourd'hui en France » (notre édition de dimanche) place le FN à 33 % d'intentions de vote pour les élections départementales. N'est-ce pas là votre principal échec ?

FRANÇOIS HOLLANDE. C'est un échec collectif quand un parti d'extrême droite est le premier parti de France. Cela ne veut pas dire que ceux qui votent pour le FN soient convaincus par ses thèses. Car cette tentation exprimée est une colère face à la crise mais aussi une forme d'expression de rejet, de peur, de sentiment d'abandon que j'entends. La seule attitude à avoir, c'est d'aller les chercher, les arracher même pour leur parler et les convaincre. Car si le FN est dans la République, puisqu'il participe aux élections, c'est tout sauf le parti de la République. Ses propositions sont autant de reculs pour notre pays et pour ses électeurs. Sortir de l'euro ? On voit bien quelles seraient les conséquences : même la Grèce n'a qu'une demande, c'est d'y rester à tout prix. En sortir, c'est ne plus avoir de règles, c'est avoir une monnaie qui peut chavirer. Fermer nos frontières ? L'économie française exporte de 30 à 35 % de ses produits, ce serait donc terrible pour l'emploi. Différencier les aides selon les origines, ou selon que l'on soit Français ou non ? Ce serait diviser notre pays. Nationaliser les entreprises en difficulté ? Mais qui peut penser que cela créerait le moindre emploi ?

Mais beaucoup de ces électeurs sont des déçus de votre politique...

Et de la politique en général. Quand il y a un chômage de masse depuis plus de trente ans, la peur s'ajoute à l'exaspération et il est facile de s'en prendre à l'autre, à son voisin, au chômeur, à l'étranger. Pour que le FN recule, le pays doit avancer et s'affirmer où il est attendu : l'action économique, la solidarité, la sécurité. Trop de gens ont le sentiment d'être abandonnés, oubliés. Ma responsabilité, c'est de démontrer qu'aucun ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • LeRaleur le mercredi 4 mar 2015 à 14:32

    Scooter, attend le 22 et 29, tu verras.

  • KENTOF le mercredi 4 mar 2015 à 14:18

    je jour des elections il y a la marée du siécle, c'est un signe, devinez la couleur de la vague :-)

  • pbenard6 le mercredi 4 mar 2015 à 13:41

    les "réalisations" de hollande sont autant de reculs pour notre pays

  • tropfort le mercredi 4 mar 2015 à 13:17

    Il fait monter le FN à parler. Il n'a toujours pas compris qu'on le déteste ?

  • M940878 le mercredi 4 mar 2015 à 13:09

    et lui l'a fait avancer ? il devra être jugé pour son incompétence