François Hollande, le candidat qui revient de loin

le
0
Il y a un an, le député de Corrèze était au plus bas derrière DSK et Aubry.

François Hollande, tout sourire au côté de Nicolas Sarkozy. C'était il y a six ans à la une de Paris Match. Celui qui allait devenir le candidat de la droite s'affichait avec celui qui, un peu plus d'un an plus tard, ne serait pas en situation de présenter sa candidature à l'élection présidentielle, empêché par sa compagne d'alors, Ségolène Royal. Hollande pensait jouer un bon coup... L'image lui avait été reprochée. En pleine campagne sur le référendum sur la Constitution européenne, elle installait des doutes sur son ancrage à gauche, puisqu'il défendait le même oui que la droite. Le non devait l'emporter le 31 mai 2005.

Élu dimanche candidat du PS, François Hollande revient de loin. En 2006, il songe toujours à se présenter. Déjà, il se croit meilleur que ses rivaux: Laurent Fabius, son ennemi, Dominique Strauss-Kahn, en qui il décèle trop de faiblesses, et même Lionel Jospin, qui cherche à revenir en politique après son échec cuisant de 2002.

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant