François Hollande lance sa révision constitutionnelle

le
0
Les présidents de la République ne seront plus, à l'avenir, membres de droit du Conseil constitutionnel.

En plaisantant, il avait dit, fin 2012, qu'il présenterait ses v½ux de bonne année 2013, «y compris au Conseil constitutionnel». François Hollande n'était pas dans la polémique, malgré la censure, il y a deux semaines, de l'une de ses mesures les plus symboliques: la taxation à 75 % des revenus au-delà d'un million d'euros par an. «J'ai souhaité, pour mes premiers v½ux du quinquennat, renouer avec une tradition, celle de la cérémonie des v½ux au Conseil constitutionnel», a-t-il déclaré lundi soir devant les Sages de la rue Montpensier, reçus à l'Élysée avant d'ajouter: «Je ne sais d'ailleurs pas pourquoi elle avait été suspendue.» Une pique à l'encontre de Nicolas Sarkozy, qui recevait tous les corps constitués en même temps. L'ancien président n'était pas présent, pas plus que les autres membres de droit du Conseil, Valéry Giscard d'Estaing ...



Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant