François Hollande : «La France peut être leader»

le
5
François Hollande : «La France peut être leader»
François Hollande : «La France peut être leader»

Malgré les mauvais chiffres, François Hollande a affiché son volontarisme, ce vendredi, au cours d'un déplacement dans le Doubs. S'il a, lors d'une brève intervention, d'emblée reconnu que l'«on ne peut pas vivre avec une croissance zéro», le président de la République a assuré que «la France est un pays qui peut être leader». Et a préféré saluer la décision de la Commission européenne de donner deux ans de plus à la France pour atteindre ses objectifs de réduction des déficits publics, plutôt que de commenter ses prévisions pessimistes.

>> NOTRE DOSSIER. Hollande, l'anniversaire au goût amer

Il ne faut pas relâcher l'effort pour autant, a-t-il martelé. Même si la Commission européenne a accordé à la France un délai supplémentaire de deux ans, soit jusqu'en 2015, pour ramener son déficit public sous les 3%, «l'économie budgétaire doit être un principe». Ce n'est «pas parce qu'on a cette souplesse, cette liberté, que nous pouvons nous dispenser du sérieux budgétaire», a prévenu le chef de l'État alors que des voix anti-austérité s'élèvent au sein de la majorité. Par conséquent, il faut «que la dépense publique n'augmente pas d'une année sur l'autre».

«Faire les réformes structurelles indispensables pour la croissance»

Ce délai, François Hollande le voit comme une légitimation de sa politique. Voilà qui vient, selon lui, «consacrer ce que la France a demandé depuis un an : qu'on mette la croissance au premier rang des priorités». «Ce sont des thèses françaises qui ont été entendues. Dans l'équilibre entre la réduction des déficits et le soutien à la croissance, c'est désormais le soutien à la croissance qui l'emporte et c'est fondamental», s'est de son côté félicité le ministre de l'Economie et des finances Pierre Moscovici.

La croissance, justement, François Hollande l'a redit : elle reste sa priorité, alors que Bruxelles prévoit que la France sera en...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • dhote le vendredi 3 mai 2013 à 20:00

    La trierweiler va lui faire la g.ueule si elle voit la photo ci dessus ou Pèpère est plus interessé par "l'ouvrière" que par sa visite...

  • jfvl le vendredi 3 mai 2013 à 19:32

    Leader en dépenses publique c'est fait, en nombre de fonctionnaires par habitant c'est fait, en taux de prélèvement c'est fait !

  • .jpeg le vendredi 3 mai 2013 à 19:23

    en bêtise, c'est sur ; on a même un mètre étalon qui nous montre le chemin

  • mlaure13 le vendredi 3 mai 2013 à 19:06

    Au royaume des aveugles...les borgnes ne sont-ils pas ROI ???...

  • manta92 le vendredi 3 mai 2013 à 19:02

    Leader en déficit public, chômage, délinquance,prélèvement en tout genre... C'est certain oui, on peut être leader...