François Hollande, l'écologie sans conviction

le
0
Comme la majorité des socialistes, le chef de l'État n'a jamais placé les thématiques environnementales au centre de son discours.

L'écologie comme «variable d'ajustement». Au lendemain du limogeage de la deuxième ministre de l'Écologie depuis le début du quinquennat, des voix s'élèvent pour reprocher à François Hollande son manque d'engagement sur les questions environnementales. Hésitations sur le nucléaire, reculs sur la fiscalité écologiste et la prime à la reconversion des véhicules diesel , poursuite de l'objectif de construction de l'aéroport de Notre-Dame-des-Landes... avant même la querelle sur les crédits consacrés à l'Écologie, qui a couté sa place à Delphine Batho, les sujets de frictions entre le gouvernement et les écologistes ne manquaient pas. Les Verts ont abouti à un constat d'échec: «C'est terrible, mais la question écologique est même moins débattue qu'à l'époque de Jean-Louis Borloo», lâchait il y a peu l'eurodéputé écologiste Yves Coc...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant