François Hollande, l'art de l'enrobage

le
0
Francois Hollande et Gaspard Gantzer, son conseiller en communication.
Francois Hollande et Gaspard Gantzer, son conseiller en communication.

Dans Ça tiendra bien jusqu'en 2017..., Sophie Coignard et Romain Gubert, journalistes au Point, mettent à nu le quinquennat de François Hollande, en particulier ses réformes en trompe-l'oeil. Une enquête instructive sur « la façon dont nous ne sommes pas gouvernés ».

Ça tiendra bien jusqu'en 2017..., de Sophie Coignard et Romain Gubert (Albin Michel, 256 p., 19,50 euros)

EXTRAITS

Une prophétie absurde

« Depuis le début du quinquennat de François Hollande, l'usine à mensonges tourne à plein régime au ministère du Travail, quel que soit son locataire. Tout a commencé en 2012. Pendant la campagne présidentielle, les candidats ont lancé des promesses intenables. En mars 2012, Nicolas Sarkozy annonce une ?baisse tendancielle de l'augmentation du nombre de chômeurs?. Il faudra s'y reprendre à deux fois pour comprendre que le chômage ne va pas baisser, non, mais qu'il va augmenter moins rapidement.Qui dit mieux ? François Hollande, un mois plus tard, dans Le Journal du dimanche : ?Le chômage n'est pas une fatalité et j'inverserai la courbe.? Une fois élu, il récidive sur le plateau de TF1 et donne, cette fois, une échéance : l'inversion se produira à l'horizon d'un an. Une prophétie absurde. Tout au plus pourrait-il promettre de tout mettre en oeuvre pour infléchir la courbe. (...) En 2013, le nombre de chômeurs sans aucune...

Lire la suite sur Le Point.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant