François Hollande inquiète son aile gauche

le
0
L'extrême gauche, les Verts et une partie du PS critiquent le nouveau cap.

Pour la gauche radicale, c'est le monde à l'envers. Six mois après son élection, François Hollande a le soutien de la patronne du Medef Laurence Parisot. Pour elle, le chef de l'État «a raison» quand il explique que «la situation est grave». Et que dire du président du MoDem François Bayrou qui «se réjouit» de «la politique de l'offre» désormais assumée par le président? À gauche, la potion est amère.

Alors que Hollande parle davantage des 60 milliards d'euros d'économies à réaliser sur cinq ans que des coups de pouce sur les salaires des plus modestes, plusieurs figures de l'extrême gauche ont profité mercredi de la manifestation contre l'austérité pour critiquer à nouveau les choix de l'exécutif. Pour Olivier Besancenot du Nouveau parti anticapitaliste, l'affaire est entendue: «On sait maintenant que sous Hollande, on va manger les mêmes plans d'austérité que (...) les Grecs...



Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant