François Hollande inaugure le Salon de l'agriculture à Paris

le
0
François Hollande inaugure le Salon de l'agriculture à Paris
François Hollande inaugure le Salon de l'agriculture à Paris

François Hollande a inauguré ce samedi matin le 51e Salon de l'agriculture. Il est arrivé à l'heure du laitier, à 7 heures pile. Chaleureusement accueilli à son arrivée par un éleveur de Bergerac (Dordogne), qui lui a présenté une Blonde d'Aquitaine. Il a ensuite entamé son parcours dans les allées du salon, qui devait se poursuivre jusqu'en début d'après-midi entouré de plusieurs ministres dont Stéphane Le Foll (Agriculture) et Guillaume Garot (Agroalimentaire).

«C'est un moment de plaisir et de bonheur», a déclaré le président avant de rencontrer les agriculteurs. Mais, le salon est «aussi un enjeu économique», a t-il souligné. «C'est une visite de travail» dont l'objet est aussi de prendre en compte les problèmes, de les régler», a ajouté François Hollande, qui a fait part de sa «fierté» de voir «autant de producteurs de qualité, d'éleveurs qui se dévouent pour leur métier». Et de poursuivre : «c'est un secteur qui exporte considérablement, qui est reconnu partout dans le monde, un secteur d'excellence». Puis en rencontrant des jeunes en formation, le président Hollande a tenu à souligner que «le pacte de responsabilité s'applique aussi à l'agriculture».

«Vous avez soulevé beaucoup d'espoirs, mais on a l'impression qu'ils ne sont pas récompensés», lui a reproché Jean-Pierre Fleury, patron de la Fédération nationale bovine (FNB). «Ce président, il fait plus de choses pour les profs que pour les agriculteurs», a regretté Simon, 14 ans, un fils d'éleveur parvenu à passer en force avec son taureau Rouge des Prés pour approcher le chef de l'Etat.

Ouvert au public depuis 9 heures

Samedi matin, sa visite se déroulait dans un climat serein, sans effusion mais sans hostilité, sur fond de ras-le-bol des agriculteurs et éleveurs et de divers mouvements d'humeur comme la Manif pour tous ou celui des «bonnets rouges», qui pourraient faire entendre leur voix en cette journée d'inauguration de ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr


Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant