François Hollande face à sa première épreuve

le
0
C'est en se rendant à Tulle, pour le week-end du premier tour des législatives, que le chef de l'Etat a appris la mort des soldats français en Afghanistan.

De notre envoyé spécial à Tulle, François-Xavier Bourmaud

Un surcroît de gravité. En déplacement samedi dans son ancien fief corrézien de Tulle, François Hollande a vu la journée endeuillée par la mort dans un attentat de quatre militaires français en Afghanistan. Initialement, le président de la République avait programmé ce déplacement en Corrèze pour commémorer le massacre de Tulle du 9 juin 1944, lorsque les nazis avaient pendu 99 habitants de la ville pour réprimer des attaques de la résistance. Tous les ans, une marche silencieuse part de la stèle des martyrs dans le centre pour rallier le mémorial du Haut-lieu de Cueille. Comme François Mitterrand avait sa roche de Solutré et Nicolas Sarkozy son plateau des Glières, François Hollande veut en faire son lieu de pèlerinage annuel.

Parti de Paris en voiture à sept heures du matin, c'est à neuf heures sur la route que le président de la République a appris l'attentat suicide en Afghanistan. Il s'est pro

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant