François Hollande et Stephen Harper préparent le G20 à l'Elysée

le
4
François Hollande et Stephen Harper préparent le G20 à l'Elysée
François Hollande et Stephen Harper préparent le G20 à l'Elysée

PARIS (Reuters) - Le Canadien Stephen Harper, partisan de la rigueur budgétaire, et le Français François Hollande, chantre de la croissance, se sont rencontrés jeudi à Paris pour préparer notamment le sommet du G20 de la fin du mois au Mexique.

Les deux hommes, qui s'étaient déjà vus au G8 de Camp David le mois dernier, se sont entretenus à l'Elysée dans le cadre d'une visite de travail du Premier ministre canadien en France.

"Nous partageons ce double principe : nous devons avoir plus de croissance mais pour avoir plus de croissance, il faut aussi plus de stabilité, c'est ce qui sera discuté au G20", a déclaré François Hollande, seul à s'exprimer dans la cour du palais présidentiel après cet entretien.

Stephen Harper s'est prononcé ces derniers mois en faveur du sérieux budgétaire dans l'Union européenne, estimant que les dirigeants européens ne pouvaient se contenter de demi-mesures pour régler le problème de la dette souveraine de certains pays et s'inquiétant de la situation en Grèce avant les législatives cruciales du 17 juin dans ce pays.

"Les élections grecques vont décider de l'avenir de la Grèce (...) C'est à eux de se prononcer", a dit François Hollande.

"Ensuite, les Européens ont à travailler ensemble pour fournir un cadre de moyen terme pour déterminer ce que devront être leurs relations, ensemble, parce que nous sommes ensemble, solidaires. Plus de croissance, plus de stabilité, plus de maîtrise des flux financiers", a-t-il ajouté.

La préparation du sommet sur le développement durable de Rio, la situation en Syrie, en Iran et au Sahel ont aussi été abordés entre Stephen Harper et François Hollande.

Interrogé par un journaliste, le président français a refusé de se prononcer sur la révolte des étudiants québécois.

Elizabeth Pineau, édité par Yves Clarisse

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • dhote le jeudi 7 juin 2012 à 14:06

    La vraie question est la suivante: Hollande a-t-il les comùpétences, la conviction et l'équipe pour sortir la France de la situation critique dans laquelle elle se trouve ?La réponse est NON.

  • alzhod le jeudi 7 juin 2012 à 13:26

    Comme d'habitude F. Hollande continue son verbiage insignifiant sur la croissance qui ne pourra revenir en France que lorsqu'il cessera de dilapider des milliards dans une dépense publique totalement improductive. Ce ne sont pas 5,4 millions de fonctionnaires qui génèrent de la croissance. Mais faire comprendre cela à un socialiste qui n'a jamais travaillé c'est bien sûr compliqué. Bon courage au Canadien !

  • dugan le jeudi 7 juin 2012 à 12:43

    le Canada a les pieds sur terre, lui ! en 1993 le Canada c'est sorti seul de ses problèmes et depuis le pays va bien, il n'a pas ruiné les autres ...

  • lucy.j le jeudi 7 juin 2012 à 11:33

    Le Canada a mis en place il y a quelques années des mesures pour réduire son endettement, espérons que la discussion avec François Hollande le dissuadera de mettre en place un partie des ses "couteuses" promesses de campagne qui ne peuvent qu'enfoncer le pays un peu plus sans forcément relancer la croissance qui ne se décrète pas. Nous devons, comme l'Italie et le Portugal faire les réformes que l'Allemagne a eu le courage de faire il y a quelques années.