François Hollande et Fidel Castro, les coulisses d'une rencontre

le
0
La rencontre entre François Hollande et Fidel Castro a été décriée par l'opposition en France.
La rencontre entre François Hollande et Fidel Castro a été décriée par l'opposition en France.

Sur les tables dressées, sous les tentes blanches, sont disposés des verres et des coupes : cocktails de Havana Club ou champagne, au choix. Le soleil cogne sur la pelouse de la résidence de France à Cuba. François Hollande est attendu à 15 heures, dans le cadre de ce déplacement historique - le premier d'un président français, il ne le répétera jamais assez. C'est pourtant Ségolène Royal qui se présente sur la terrasse de la jolie bâtisse de style colonial, pour accueillir, à la demande du président, les expatriés français, tous sur leur 31 pour l'occasion. Si François Hollande accuse finalement plus d'une heure de retard, c'est parce qu'il a rencontré Fidel Castro. Il était accompagné pour ce moment historique de son conseiller diplomatique Jacques Audibert et de Jean-Pierre Bel, son ami et envoyé spécial en Amérique latine. Fidel Castro, de son côté, était entouré de son épouse, de ses garçons et même de son arrière-petit-fils. Un entretien que l'Élysée a tout fait pour garder secret jusqu'à la dernière minute, de peur que le Líder Máximo annule. Finalement, personne n'a lâché l'info et le chef de l'État a pu rencontrer cette figure historique, "mythique" même, pour Ségolène Royal. En attendant François Hollande, la ministre de l'Écologie insiste : "C'est un mythe, c'est plus fort que politique." La ministre de la Justice, Christiane Taubira, qui se prête à une séance photo avec les invités, estime, elle, que cette...

Lire la suite sur Le Point.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant