François Hollande est-il un footballeur décent ?

le
0
François Hollande est-il un footballeur décent ?
François Hollande est-il un footballeur décent ?

Alors que 2017 et l'heure du bilan approchent pour François Hollande, le temps est venu pour les Français de se poser les questions qui comptent. Ce président tient-il la route balle au pied ? Des terrains d'entraînement du FC Rouen au stade Charléty, So Foot lève le voile sur le réel niveau footballistique du chef de l'État.

" Numéro 22, François Hollande, député de la Corrèze ! " Au milieu de la pelouse du stade Charléty, Thierry Roland, micro en main, annonce la composition des équipes avant le coup de sifflet. Dans les vestiaires, François Hollande finit de lacer ses Nike Tiempo blanches. Ce 20 mai 2008, le président de la République, alors premier secrétaire du Parti Socialiste, est le milieu offensif de l'équipe des politiques à l'occasion d'un match caritatif organisé au profit de l'association France Alzheimer. Fer de lance de l'attaque, il occupe le couloir droit aux côtés d'Eric Besson dans une sélection composée, entre autres, de Xavier Bertrand, Eric Woerth et Bernard Laporte. Face à eux, une équipe de people du Variétés Club de France - à l'initiative de l'événement - emmenée par Patrick Bruel, Richard Gasquet et Pierre Sarkozy. "On va essayer de le battre celui-là. Le père, on n'a pas réussi. On va essayer avec le fils… ", lance à l'échauffement un François Hollande malicieux à la caméra de VSD. La suite, c'est un match qui tourne vite à l'avantage de l'équipe des people. Mais, surtout, ces images de François Hollande balle au pied qui rencontrent un certain succès dans les médias à l'époque.

Youtube
On y voit s'étaler la palette de jeu du président au double 2 dans le dos : contrôle du genou, passe enchaînée, pressing de chien fou sur le fils Sarkozy, coup d'épaule sur un défenseur adverse. Pas vraiment aidée par la paire de lunettes, la dégaine n'est pas celle d'un grand sportif, mais l'intention et le sourire sont là, même quand François finit une course sur les rotules après avoir poussé trop loin sa balle et, au bout de l'effort, trébuche. Sur le banc pour coacher les politiques ce jour-là, Gerard Houllier garde un bon souvenir de son milieu offensif droit : " C'est un joueur élégant, disponible pour les autres et très généreux. Il jouait dans le couloir droit, mais aimait bien rentrer sur son pied gauche ".

Laurent Koscielny tutoie François Hollande

Hollande, ce passionné mal taillé

[BR…



Lire la suite de l'article sur SoFoot.com

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant