François Hollande en Argentine pour profiter de l'ouverture économique

le
1
François Hollande en Argentine pour profiter de l'ouverture économique
François Hollande en Argentine pour profiter de l'ouverture économique

Deuxième étape de la tournée sud-américaine de François Hollande. Le président français se rend ce mercredi en Argentine, où s'ouvre une nouvelle ère économique avec l'élection du président de centre-droit Mauricio Macri fin novembre 2015, synonyme d'opportunités. Une visite à la fois historique et économique, dans un pays qui possède le 3e plus gros PIB d'Amérique latine et d'importantes ressources naturelles.

Après Wallis-et-Futuna et la Polynésie française, François Hollande s'est rendu, mardi, au Pérou, et ira jeudi en Uruguay pour la fin de sa tournée. Des voyages qui confirment la volonté du président français de remettre à l'ordre du jour l'Amérique latine, une région parfois oubliée, après s'être rendu durant son mandat au Brésil, au Mexique et à Cuba.

Profiter de la libéralisation de l'Argentine

François Hollande va tenter de donner un coup de pouce aux entreprises françaises déjà présentes en nombre et de favoriser d'éventuelles implantations. Environ 250 entreprises françaises (Total, Danone, Renault, PSA) opèrent en Argentine, mais ce chiffre n'a pas bougé depuis plusieurs années à cause du protectionnisme installé par la présidence Kirchner. Des mastodontes français comme France Telecom, Suez ou EDF ont même quitté le pays dans les années 2000 en conflit avec l'Etat argentin. Le serpent de mer d'un accord entre l'Union européenne et le Mercosur (marché commun composé de l'Argentine, du Brésil, du Paraguay, de l'Uruguay et du Venezuela) doit également être au coeur des discussions selon La Nación. 

Si la France affiche déjà un excédent commercial d'un milliard d'euros, les investissements se font rares. Deuxième dans cette catégorie dans les années 1990, elle est désormais neuvième. Mais l'arrivée au pouvoir d'un président apprécié des marchés change la donne. Le contrôle des changes a été supprimé et les sociétés étrangères peuvent désormais rapatrier ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr


Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • bsdm il y a 9 mois

    Pour profiter de grandes vacances aprés la Polynésie ,, le Pérou l'Argentine ,l'Uruguay , un vrai retraité en vacances autour du monde !!