François Hollande : des voeux et des aveux !

le
1
François Hollande, voeux pour 2015, palais de l'Élysée.
François Hollande, voeux pour 2015, palais de l'Élysée.

L'exercice des voeux présidentiels inauguré par le général de Gaulle n'est guère sujet aux évolutions. Assis ou debout ; court ou long ; minutes d'explications ou d'annonces, discours offensifs ou apaisants... les variantes sont limitées... Ce 31 décembre, François Hollande et ses communicants ont continué leur plan de re-présidentialisation d'un homme qui stagne sous les 20 % dans les sondages et que même ses (anciens) fidèles critiquent à visages découverts avec des mots souvent cruels. Le choix du bureau présidentiel, sa pompe, sa majesté, son symbole, est le couronnement de cette stratégie nécessaire mais insuffisante pour redonner un peu de lustre au chef de l'État. Les réseaux sociaux se sont très vite enflammés sur un détail omniprésent : le bureau derrière lequel François Hollande avait pris place était désespérément vide. Pas un dossier, ni un ordinateur, ni un téléphone, ni même un stylo... Un élément de décor qui suscite beaucoup de moqueries...Voilà pour la forme ! Passons à l'essentiel c'est à dire le contenu de cette traditionnelle allocution. Après l'inversion de la courbe du chômage, boulet qui pèse aux pieds de François Hollande et le pacte de responsabilité perdu dans les sables des interminables compromis syndicaux, patronaux, législatifs et administratifs, l'Élysée devait reprendre la main.Une antienne pour hypnotiser son auditoireLes voeux ont donc consisté à adresser "un message de confiance...

Lire la suite sur Le Point.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • frk987 le jeudi 1 jan 2015 à 08:43

    Bonne année à son chien, l'intello de la famille !!!!