François Hollande dans le Sud-Ouest, touché par les intempéries

le
2
FRANÇOIS HOLLANDE AU CHEVET DES SINISTRÉS DANS LE SUD-OUEST
FRANÇOIS HOLLANDE AU CHEVET DES SINISTRÉS DANS LE SUD-OUEST

BORDEAUX (Reuters) - François Hollande s'est rendu jeudi dans le sud-ouest de la France, frappé par des pluies diluviennes qui ont provoqué la mort de trois personnes et causé d'importants dégâts.

Le chef de l'Etat a visité Saint-Béat, en Haute-Garonne, où il a annoncé le lancement de la procédure en vue du classement de la zone inondée en état de catastrophe naturelle.

"J'ai demandé au Premier ministre qu'on puisse prendre les arrêtés correspondants. On ne peut pas attendre, il y a urgence pour sauver et pour réparer", a-t-il déclaré les pieds dans la boue dans les rues du village.

La procédure sera lancée "avant la fin de la semaine prochaine" dans les Hautes-Pyrénées et en Haute-Garonne, a précisé le ministre de l'Intérieur, Manuel Valls, qui accompagnait le président de la République dans ce déplacement avec sa collègue de l'Ecologie, Delphine Batho.

François Hollande, qui a visité un camping sinistré, a souligné l'importance "d'imaginer des solutions transitoires (pour les habitants-NDLR) et puis surtout leur apporter un réconfort, un espoir parce que pour l'instant ils écopent, ils enlèvent l'eau, mais demain ce sera la désolation même sans eau parce que les dégâts sont là".

Le président de la République devait ensuite se rendre, en hélicoptère, à Luz-Saint-Sauveur et Lourdes, dans les Pyrénées.

La dernière victime des intempéries est une femme de 54 ans noyée dans sa voiture à Cauneille, dans les Landes, a-t-on appris auprès de la sous-préfecture de Dax.

Elle avait pris une route fermée à la circulation mercredi soir et s'est retrouvée prise au piège par les inondations dues aux débordements des gaves de Pau et d'Oloron.

Sa voiture a été emportée par les eaux. Elle a appelé les secours avec son téléphone portable. Sans repères, elle a quitté la route et s'est retrouvée dans un champ submergé dans lequel son véhicule a été englouti.

Les gendarmes dépêchés sur place ont entamé des recherches avec l'aide d'un hélicoptère sans pouvoir localiser la voiture. Ce n'est que jeudi matin, avec la décrue, que le corps de la victime a été retrouvé dans sa voiture.

Deux autres personnes avaient trouvé la mort mercredi dans les Hautes-Pyrénées : une automobiliste de 70 ans noyée à Pierrefitte-Nestelas en tentant de sortir de sa voiture frappée par l'arrivée d'une lame d'eau, et un homme de 75 ans emporté par un torrent en crue à Luz-Saint-Sauveur.

Claude Canellas, avec pool de presse à Saint-Béat, Elizabeth Pineau et Marion Douet à Paris, édité par Gilles Trequesser

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • M2110926 le jeudi 20 juin 2013 à 17:54

    Il est parti dans le sud-ouest, C'est pour ça qu'il fait beau à Paris...

  • Gary.83 le jeudi 20 juin 2013 à 17:43

    rain man !