François Hollande craint des plans sociaux après le 6 mai

le
0
François Hollande craint des plans sociaux après le 6 mai
François Hollande craint des plans sociaux après le 6 mai

PARIS (Reuters) - François Hollande craint une multiplication des plans sociaux en France après le second tour de l'élection présidentielle, des décisions en ce sens ayant été selon lui différées dans l'attente du choix du prochain président.

Dans un entretien paru samedi dans Le Parisien/Aujourd'hui en France, le candidat socialiste affirme qu'il sera vigilant sur ce point s'il est élu dans huit jours.

"Les syndicats le savent. Des décisions qui se préparaient ont été différées", dit-il à propos d'une éventuelle hausse des plans sociaux après le 6 mai.

"Ce ne sera pas notre arrivée qui provoquera les plans sociaux. Nous devons dire à ces entreprises que nous ne les accepterons pas sans réagir", ajoute-t-il.

A la question de savoir s'il craint de trouver des comptes de la France en mauvais état s'il accède au pouvoir, François Hollande dit ne pas nourrir "de suspicions particulières".

"Mais je veux connaître la situation dont nous hériterons pour que les Français soient éclairés", dit-il.

"Les derniers mois de campagne coûtent généralement chers aux comptes publics compte tenu des promesses qui aboutissent parfois à des distributions dispendieuses", ajoute le député de Corrèze.

Elizabeth Pineau, édité par Marine Pennetier

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant