François Hollande contre la suppression des départements

le
0
Le président François Hollande pour la présentation de ses voeux aux Corréziens.
Le président François Hollande pour la présentation de ses voeux aux Corréziens.

François Hollande s'est prononcé samedi contre la disparition des départements prônée par le président de l'UMP, Jean-François Copé, qui propose de fusionner départements et régions pour économiser 10 milliards d'euros. "Les départements gardent leur utilité pour assurer la cohésion sociale, la solidarité territoriale, et je ne suis donc pas favorable à leur suppression pure et simple, comme certains le réclament, car des territoires ruraux perdraient en qualité de vie, sans d'ailleurs générer d'économies supplémentaires", a déclaré le président de la République lors de ses voeux aux Corréziens, prononcés à Tulle. Toutefois, le président estime qu'un tel regroupement peut avoir son utilité dans certaines grandes métropoles comme Paris. "Mais on ne peut pas tenir ce raisonnement partout dans les grandes agglomérations", a-t-il ajouté, faisant valoir que "Paris, d'ailleurs, est à la fois une ville et un conseil général". "Dans la région parisienne, que signifient encore les frontières départementales ?" s'est-il interrogé. S'inspirer de LyonLe président avait déjà évoqué cette réorganisation territoriale lors de sa conférence de presse semestrielle mardi. Le Premier ministre Jean-Marc Ayrault s'était dit jeudi favorable à la "suppression des départements de la première couronne" parisienne, soit les Hauts-de-Seine, la Seine-Saint-Denis et le Val-de-Marne. À Tulle, M. Hollande a de nouveau proposé de...

Lire la suite sur Le Point.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant