François Hollande chute à 43% de satisfaits dans un sondage Ifop

le
0
LA COTE DE POPULARITÉ DE FRANÇOIS HOLLANDE CHUTE DE 11 POINTS, À 43%, DANS UN SONDAGE IFOP
LA COTE DE POPULARITÉ DE FRANÇOIS HOLLANDE CHUTE DE 11 POINTS, À 43%, DANS UN SONDAGE IFOP

PARIS (Reuters) - François Hollande a subi en un mois une spectaculaire chute de 11 points de sa popularité, à 43% de satisfaits, tandis que son Premier ministre Jean-Marc Ayrault perdait 7 points, à 50%, dans un sondage Ifop réalisé pour le Journal du dimanche.

Le président français voit ainsi sa cote de popularité tomber à son niveau le plus bas depuis son élection le 6 mai dernier, tous sondages confondus. Les Français se disaient à 61% satisfaits de son action dans le même sondage en mai.

Il obtient un bon score chez les sympathisants du Parti socialiste (84% de satisfaits), du Front de gauche (71%) ou des écologistes (60%) mais sa cote s'effondre auprès des sympathisants de l'UMP (9%) et du Front national (18%).

Ces chiffres confirment une tendance donnée cette semaine par deux autres instituts de sondage.

Le chef de l'Etat recueille ainsi 46% de bonnes opinions dans le baromètre BVA-Orange-L'Express-France Inter et 49% dans un sondage LH2 pour le Nouvel observateur, tous deux publiés lundi.

Lors d'un déplacement samedi à Ludwigsburg, en Allemagne, François Hollande a évoqué ces sondages en disant vouloir être jugé sur les résultats de son action plutôt qu'en fonction des "hauts et des bas" des niveaux de popularité.

"Il y a dans un mandat des hauts, des bas, ce qui compte c'est le cap qui est fixé les moyens de l'atteindre et la force que l'on met pour obtenir les résultats", a-t-il dit lors d'une conférence de presse commune avec la chancelière.

"Les débuts de mandat sont forcément une période où les attentes sont considérables. Les fins de mandats sont des temps où des résultats sont demandés", a-t-il dit. "Je demande à être jugé sur les résultats et ça prendra la temps nécessaire"

En pleine crise, "mon devoir c'est de permettre à la France, dans le cadre de ses engagements européens, d'arriver à la fin de mon mandat dans un meilleur état que ce j'ai connu au début", a considéré le chef de l'Etat, pour qui "le seul résultat qui compte c'est le vote des peuples au moment où les peuples sont consultés".

Le sondage Ifop a été réalisé par téléphone du 13 au 21 septembre auprès d'un échantillon de 1.869 personnes, représentatif de la population française âgée de 18 ans et plus.

Yves Clarisse, avec Elizabeth Pineau à Ludwigsburg

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant