François Hollande : bricolage à l'Élysée

le
1
On allait voir ce qu'on allait voir. François Hollande devait endosser ses habits de chef de guerre. Comme au Mali, mais sur le front de l'emploi. On attendait une vision. Un plan de bataille. En réalité, le président a sorti sa panoplie de parfait bricoleur. Revue de détail de ces outils qui tiennent lieu pour le pouvoir de « nouveau modèle français ».
o La burette d'huile de la BPI

Des 60 engagements de campagne de François Hollande, c'était le tout premier. «Je créerai une Banque publique d'investissement» et «à travers ses fonds régionaux, je favoriserai le développement des PME». Tout le monde trouva l'idée excellente, à commencer par son rival Nicolas Sarkozy qui la lui piqua pour créer à toute vitesse, début 2012, une banque publique de l'industrie à partir d'Oséo, la banque des PME. Les besoins sont réels: les PME, qui créent plus de 80 % de l'emploi en France, ne sont pas suffisamment accompagnées par les banques. Un quart des demandes d...



Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • nandfer le samedi 6 avr 2013 à 13:41

    ce serait marrant de revoir la liste des 60 engagements de hollande, pour voir s'il en à réalisé un .