François Hollande attendu à Cuba pour une visite historique

le
4
François Hollande attendu à Cuba pour une visite historique
François Hollande attendu à Cuba pour une visite historique

Ce sera le point d'orgue de sa tournée caribéenne. Après avoir inauguré, ce dimanche en Guadeloupe, le premier mémorial d'Etat consacré par la France à la traite négrière, François Hollande se rendra à Cuba ce lundi. Une visite historique et une première diplomatique. Jamais un chef de l'Etat français n'y a effectué de visite officielle depuis l'indépendance en 1898. Pour Paris, il s'agit de placer ses pions dans la perspective d'une levée de l'embargo américain frappant depuis 1962 l'île communiste.

Cette visite intervient effectivement en plein dégel américano-cubain, initié le 17 décembre 2014 et scellé le 11 avril à Panama par une poignée de main historique entre Raul Castro et Barack Obama.

«Le jour où les Etats-Unis lèveront l'embargo (...) ça va créer un appel d'air phénoménal» et il s'agit «de se positionner», reconnaît l'entourage de François Hollande, qui prend bien soin de rappeler que «depuis 1991, la France vote chaque année la résolution de l'Assemblée générale de l'ONU pour la levée de l'embargo». Dans les bagages du président de la République, une floppée de dirigeants de grandes entreprises françaises, comme Pernod Ricard, Air France, Accor...

«Disponible» pour rencontrer Fidel Castro

Le président français, qui devrait rester prudent sur la question épineuse de droits de l'homme, entamera son déplacement par une rencontre ce lundi matin avec le Cardinal Jaime Ortega, figure importante de la vie religieuse et politique cubaine, qui a notamment joué un rôle de médiation pour favoriser la libération de prisonniers politiques. Il enchaînera ensuite visite de l'université de la Havane, clôture d'un forum économique, inauguration du nouveau site de l'Alliance française, entretien et dîner officiel avec Raul Castro. L'un des grands enjeux de la venue de François Hollande sera la question de la renégociation de la dette cubaine, qui s'élève à plus de 15 MD$ auprès du club ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr


Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • M3366730 le lundi 11 mai 2015 à 01:43

    Bravo les commémorations et les 615 000 chômeurs de + en catégorie A et 963 500 chômeurs de plus en catégorie B et C depuis son arrivée, on va leur ouvrir également un musée ! En tout cas voyage payé au frais du contribuable avec une de ses ex dans les bagages : "cela ne coûte rien, c'est l'état qui paye"

  • mark92 le dimanche 10 mai 2015 à 19:55

    Quelle honte celui la. Les Français paient déja ses innaugurations, commémorations à tout va. Et en plus maintenant il se prend pour un président incontournable. Quelle honte pour la France depuis 1898 quand même.

  • M940878 le dimanche 10 mai 2015 à 18:53

    fin 2017 tout le monde l'aura oublié le pingouin

  • M3182284 le dimanche 10 mai 2015 à 14:08

    J'espère qu'il a fait le plein de chèques au Qatar et en Arabie saoudite, parce qu'aux Antilles et à. Cuba, les moricauds attendent une chose: le fric qu'il ne savent pas gagner ( mais qu'ils savent réclamer ...)