François Hollande arrive en Suisse pour signer la paix fiscale

le
0
François Hollande lors de sa dernière visite en Suisse, au forum économique de Davos.
François Hollande lors de sa dernière visite en Suisse, au forum économique de Davos.

Près de 200 000 Suisses vivent en France, 160 000 Français habitent en Suisse, et 150 000 frontaliers traversent chaque matin la frontière pour aller travailler. Pourtant, la dernière visite officielle d'un chef de l'État français dans la Confédération remonte à Jacques Chirac en 1998 : les deux pays se boudent depuis 2007, date de l'arrivée de Nicolas Sarkozy à l'Élysée. Berne ne supportait pas les diatribes de l'ancien président contre les paradis fiscaux. Paris reprochait à son petit voisin d'accueillir avec trop de complaisance des milliers d'évadés fiscaux. Ce ne sera bientôt plus qu'un mauvais souvenir. François Hollande, accompagné de ses ministres Ségolène Royal, Najat Vallaud-Belkacem et Michel Sapin, vient mercredi 15 et jeudi 16 avril fumer le calumet de la paix avec le Conseil fédéral, le gouvernement suisse, au grand complet. Cette réconciliation est d'abord une affaire de gros sous. En 2014, les régularisations fiscales des clients français des banques suisses ont permis à Bercy de récupérer deux milliards d'euros de recettes, et sans doute autant cette année. De plus, la Confédération s'est engagée à accepter à partir de 2018 l'échange automatique d'informations fiscales, ce qui devrait porter un coup (presque) fatal au fameux secret bancaire helvétique. En remerciement, la France est intervenue en mars au Forum mondial sur la transparence et l'échange de renseignements pour que la Suisse quitte les cancres de...

Lire la suite sur Le Point.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant