François Hollande affronte un mois de manifestations

le
0
De tous les rassemblements prévus en mai, ce sont ceux des anti-mariage pour tous, le 5 et le 26 mai, que redoute surtout l'exécutif.

Le mois de mai sera-t-il celui de toutes les contestations? De nombreuses manifestations sont au programme des ­réjouissances. Certaines sont traditionnelles. D'autres non. Le 1er mai, les syndicats se retrouveront dans la rue et le FN fêtera Jeanne d'Arc à Paris. Le 5 mai, le Front de gauche appelle à manifester contre la politique d'«austérité» du gouvernement. Ce jour-là, les anti-mariage pour tous ont aussi prévu de se rassembler pour tenter de faire barrage à la loi ouvrant le mariage aux couples de même sexe votée le 23 avril et suspendue à la décision du Conseil constitutionnel attendue le 16 mai. Des «manifs pour tous» sont prévues à Paris, Lyon, Montpellier, Toulouse et Rennes. Et, le 26 mai, les «anti» se retrouveront encore, mais tous à Paris cette fois.

Un proche conseiller du président admet bien volontiers qu...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant