François Hollande a répondu à la lettre de François Bayrou

le
0
François Hollande a répondu à la lettre de François Bayrou
François Hollande a répondu à la lettre de François Bayrou

BOURGES, Cher (Reuters) - François Hollande a annoncé vendredi avoir répondu à la lettre envoyée par François Bayrou aux deux finalistes de l'élection présidentielle avant de prendre éventuellement position pour le second tour.

Le candidat socialiste a dit voir des points de convergences avec le candidat centriste, qui a interrogé François Hollande et Nicolas Sarkozy sur quatre points : l'Education, le modèle social, la rigueur budgétaire et la moralisation de la vie politique.

"J'ai dit ma position sur les quatre points qu'il a évoqués dans sa lettre", a dit François Hollande lors d'un point de presse en marge du festival de musique du Printemps de Bourges.

En matière d'éducation, "nous partageons des objectifs qui peuvent être communs", a dit François Hollande, évoquant "la nécessité de donner à l'école de la République les ressources indispensable et une confiance".

Sur la question du modèle social, l'élu socialiste a dit approuver la mention par le candidat centriste du "Conseil national de la Résistance et son programme, que nous avions à la préserver tout en l'actualisant".

"Je comprends cette démarche", a-t-il dit.

Sur le "sérieux budgétaire", François Hollande a rappelé sa proposition d'une loi de programmation sur la discipline budgétaire tout en se redisant opposé à l'inscription d'une "règle d'or" dans la Constitution, à laquelle François Bayrou est favorable.

Enfin, sur la moralisation de la vie politique, "j'ai repris ce qu'il y a dans mes 60 propositions, notamment le non cumul des mandats, le statut pénal du chef de l'Etat qui serait revu, la condamnation de la corruption, l'introduction d'une part de proportionnelle".

"J'ai dit que ça devrait se faire dans un projet de loi qui serait présenté aux parlementaires et qu'en cas d'incapacité à la faire voter, à ce moment et seulement à ce moment-là, un recours au référendum pourrait être envisagé", a ajouté François Hollande.

François Bayrou est favorable à l'organisation d'un référendum sur la moralisation de la vie publique.

Elizabeth Pineau, édité par Gilles Trequesser

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant