François Hollande à la tribune de l'ONU

le
3
Le chef de l'État s'exprime ce mardi devant la 67ème Assemblée générale des Nations unies. Il doit notamment évoquer l'urgence des crises en Syrie et au Sahel.

Envoyés spéciaux à New York

C'est une première pour François Hollande. Le président s'exprime ce mardi devant la 67ème Assemblée générale de l'ONU à New York. Une intervention d'une dizaine de minutes dans laquelle le chef de l'Etat devrait évoquer l'urgence des crises, en Syrie et au Sahel notamment, le développement, les financements innovants ainsi que la gouvernance des Nations unies. «La France a une légitimité particulière pour s'exprimer sur ces sujets», indique-t-on dans son entourage. «La France n'est pas un membre ordinaire des Nations unies», rajoute-t-on.

Signe de cette considération, François Hollande a été reçu lundi par Ban Ki-moon pour un dîner au cours duquel la question syrienne a occupé une grande place. A cette occasion, le secrétaire général de l'ONU a évoqué les propos de son envoyé spécial, Lakhdar Brahimi, faisant du «blocage» de la situation à Damas «Bachar el-Assad a le sentiment d'être encore populaire et même de pouvo

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • frk987 le mardi 25 sept 2012 à 10:21

    Le ridicule affiché au monde entier.............

  • chr.serv le mardi 25 sept 2012 à 08:43

    l'histoire de FRANCE n'à rien a craindre MERLHANDE sera vite oublié c'est normal!!!!!

  • knbskin le mardi 25 sept 2012 à 08:35

    "La France n'est pas un membre ordinaire des Nations-Unies" ... Cette affirmation vaut son pesant de morgue ... Pour pouvoir la proférer, il est nécessaire d'arriver "après" le Général, grâce à qui ce genre de propos n'est pas - trop - ridicule ! C'est difficile de se glisser dans les pantoufles et sous le képi d'un personnage historique de cette magnitude, quand on s'appelle FH ...