François Fillon visé par une enquête pour des sondages à Matignon

le
1
FRANÇOIS FILLON VISÉ PAR UNE ENQUÊTE POUR DES SONDAGES À MATIGNON
FRANÇOIS FILLON VISÉ PAR UNE ENQUÊTE POUR DES SONDAGES À MATIGNON

PARIS (Reuters) - François Fillon a déclaré dimanche attendre "en toute tranquillité" le résultat d'une enquête préliminaire ouverte par le parquet de Paris pour favoritisme et détournement de fonds publics dans le recours à des enquêtes d'opinion par son gouvernement.

Selon Le Parisien, cette enquête, ouverte le 11 octobre, fait suite à une plainte déposée par l'association Anticor sur la base d'un rapport de la Cour des comptes de 2011 très critique sur les dépenses de communication du gouvernement Fillon.

Elle vise l'ancien Premier ministre et plusieurs membres de son gouvernement, alors qu'une autre enquête est déjà menée sur les sondages commandés par l'Elysée sous la présidence de Nicolas Sarkozy.

"Il n'y a rien de nouveau dans ce domaine, il y a eu une enquête de la Cour des Comptes sur ces pratiques qui a dit toutes les choses", a dit François Fillon lors du Grand Rendez-vous Europe1 i>Télé-Le Parisien.

"S'agissant de Matignon, tous les sondages ont toujours été commandés par le Service d'information du gouvernement par appel d'offres, par appel à la concurrence et sans aucune intervention des membres de mon cabinet. Donc, j'attends cette enquête avec beaucoup de tranquillité."

Dans son rapport, la Cour des comptes avait relevé que les règles de la concurrence "sont parfois méconnues" par le gouvernement pour le recours aux instituts de sondage et que les conditions d'achat des enquêtes "sont parfois contestables, voire irrégulières".

Pour Matignon, elle a épinglé des contrats passés avec la société Giacometti-Péron sans mise en concurrence ni publicité pour un montant de 694.059 euros entre mai 2008 et juillet 2011.

Yann Le Guernigou, édité par Jean-Stéphane Brosse

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • M609159 le dimanche 14 avr 2013 à 15:06

    Un grand classique lors des changements de majorité, pendant ce temps là on occulte les véritables problémes. Dormez braves gens on s occupe de tout. Dur sera le réveil.