François Fillon se pose en rassembleur

le
0
L'ex-premier ministre dit n'être «candidat contre personne».

Plus déterminé que jamais, François Fillon a fait le choix d'effectuer sa rentrée politique dimanche dans un gîte rural de Saint-Denis-d'Orques, dans la Sarthe, qu'il a représentée pendant trente ans à l'Assemblée, plutôt qu'à Paris, son nouveau fief électoral. La jambe gauche dans le plâtre, l'ancien premier ministre, qui s'est exprimé pendant quarante-cinq minutes assis dans un cadre champêtre, le pied posé sur une chaise, a fait rire les quelque 300 élus et militants UMP présents en annonçant d'emblée «deux bonnes nouvelles» : «Ma jambe droite n'a jamais été aussi forte» et «j'ai récupéré deux soutiens efficaces, qui sont d'une loyauté totale, ce sont mes béquilles»!

Entouré de sa garde rapprochée - les anciens ministres Valérie Pécresse et Laurent Wauquiez, son directeur de campagne, Éric Ciotti, le président du Sénat, Gérard Larcher, et le député du Val-d'Oise, Jérôme Chartier -, il n'a jamais prononcé le nom de son principal rival ü/p>...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant