François Fillon savoure son autorité nouvelle

le
0
Le premier ministre veut jouer un rôle d'arbitre et de pivot de la réforme pour 2011, sans alimenter «la surchauffe préélectorale».

Quand François Fillon surgit dans le hall vitré du centre technologique de Microsoft, à Issy-les-Moulineaux, tout le monde se fige. Les ministres Nadine Morano et Xavier Bertrand, qui jouaient au ping-pong virtuel sur un écran géant, se redressent imperceptiblement, avant de se ranger dans son sillage. «C'est comme au Parlement, glisse un conseiller. Quand Fillon arrive, on n'entend plus une mouche voler.»

Auréolé de son autorité nouvelle - renforcée depuis sa reconduction à Matignon -, le premier ministre a visité jeudi l'entreprise informatique. Calme, attentif, la mine un brin sévère, il a longuement discuté avec les jeunes salariés, dont 5% sont en alternance. Un dispositif que le gouvernement veut promouvoir pour lutter contre le chômage des jeunes. «On va se battre, a martelé Fillon. Si on n'a pas d'accident en termes de crise des dettes souveraines, 2011 sera une année de reprise forte. On va faire reculer le chômage.» Interrogé sur l'emploi, l'u

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant