François Fillon reste confiant pour 2012

le
0
Le premier ministre estime que l'absence de l'ex-directeur du FMI a changé «beaucoup de choses» dans la course à l'Elysée.

Une fois n'est pas coutume: l'ambiance était primesautière, jeudi, à Matignon. Alors que le chef de l'État évolue sur la scène internationale, le premier ministre «garde la maison».

En fin de matinée, il recevait une quinzaine de femmes bénéficiant d'une formation en alternance dans un restaurant d'Alain Ducasse, grâce au projet «Femmes en avenir» lancé à Sarcelles par le chef étoilé et le député UMP du Val-d'Oise Jérôme Chartier. François Fillon a regretté devant ces apprenties la disparition des «auberges de province», tenues par des femmes. «La cuisine a historiquement été une affaire de femmes , a-t-il commenté. On a perdu une grande partie de la force qui était celle de la cuisine française, en perdant les femmes qui la faisaient.»

Le couac des radars

La rencontre était suivie d'un cocktail, dans les jardins de Matignon. Détendu et souriant, une coupe de champagne à la main, le premier ministre s'est attardé au milieu de ses invités. L'occasi

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant