François Fillon reprend des couleurs

le
0
Il faut dire la vérité, travailler plus, dépenser moins, innover davantage, soutient l'ancien Premier ministre François Fillon.
Il faut dire la vérité, travailler plus, dépenser moins, innover davantage, soutient l'ancien Premier ministre François Fillon.

Alors que Nicolas Sarkozy et Jean-François Copé sont dans la tourmente, François Fillon reprend des couleurs. Soucieux de ménager son parti mal en point, l'ex-Premier ministre préserve les apparences, jouant à fond la carte de l'unité. "Depuis 2012, notre famille politique a traversé des périodes très dures... Mais l'UMP est notre bien commun. L'intérêt national nous commande d'être rassemblés et combatifs", a-t-il lancé mercredi à Strasbourg, lors d'un meeting de soutien à la candidate Fabienne Keller. Certains de ses proches lui avaient conseillé d'annuler ce meeting commun avec Jean-François Copé, mais François Fillon a tenu parole et a maintenu sa présence. "La priorité est de gagner les élections et ensuite de remettre de l'ordre dans le parti", souffle un sénateur filloniste. Fillon montre ses musclesIl faut dire que la succession des affaires éclaboussant l'UMP sert les ambitions présidentielles de l'ancien Premier ministre. Jeudi 27 février, Le Point révèle que le patron de l'UMP aurait favorisé la société de communication tenue par deux de ses proches au détriment du parti pendant la présidentielle. Mardi 4 mars, Le Canard enchaîné et Atlantico publient les preuves que le conseiller Patrick Buisson a bien enregistré des réunions confidentielles à l'Élysée, posant la question de l'influence du politologue d'inspiration maurrassienne. Puis, vendredi 7 mars, Le Monde lâche une nouvelle bombe...

Lire la suite sur Le Point.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant